http://www.habiter-autrement.org News > Utopies>

Tendances


 

Précédente Accueil Remonter Suivante

17-12-2014  

La Colonie à Condé sur Vesgre - 1833 - Charles Fourier

 

Réalisation sous Louis-Philippe sur 500 ha au départ - Objectif 600 personnes

Charles Fourier 1772 - 1837

 

La colonie de Condé-sur-Vesgre est le prototype de l’expérimentation du fouriérisme. Cette tentative est menée du vivant du philosophe et réformateur Charles Fourier (Besançon, 1772 – Paris, 1837) par quelques disciples du maître sur un domaine de 500 hectares de terres en friche situé à 75 kilomètres à l’ouest de Paris. Le principal promoteur de l’entreprise est Alexandre Baudet-Dulary (Paris, 1792 - Paris, 1798), un riche médecin, député de l’Assemblé nationale. Les fondateurs compte parmi les rédacteur de la première revue fouriériste, « Le Phalanstère ». Condé-sur-Vesgre est un laboratoire. Certains sociétaires participeront aux expérimentations postérieures du socialisme fouriériste, ainsi Victor Considérant (1808-1893) ou François Cantagrel (1810-1887) que l’on retrouve parmi les gérants de la société de colonisation du Texas en 1854.

Un grand corps de ferme avec salles communes, ateliers et logements est édifié en 1833. La colonie a employé une soixantaine d’ouvriers agricoles sans parvenir à une organisation sociétaire. Le manque de capital et l’inexpérience provoquent la dissolution rapide de la société, en 1834. En 1860, le domaine devient la propriété collective de plaisance ou « ménage sociétaire » d’un petit groupe de riches fouriéristes. Dans cette résidence d’été à la campagne, installée dans l’ancien bâtiment principal, on cultive aujourd’hui encore le souvenir de Charles Fourier.

http://www.universutopia.net/

 

La Colonie… un nom qui évoque bien des choses, mais qui, à Condé sur Vesgre, incarne le projet inédit de ceux qui, depuis 1830, ont cherché à établir les bases d’une société humaine où régnerait l’harmonie.
Métamorphosée au fil des décennies en un groupe d’amis simple et chaleureux, la Colonie propose aujourd’hui une formule originale dans un cadre privilégié pour ceux qui perpétuent l’aventure.
http://la-colonie.org/public/

La Colonie est un projet de colonie sociétaire, fondée à Condé-sur-Vesgre en 1832 sur les idées de Charles Fourier, et toujours active de nos jours. En juin 1832, le journal fouriériste, La Phalange, propose le lancement d'une collecte de fonds pour acquérir une propriété de 1500 hectares. Deux habitants de Condé-sur-Vesgre, Joseph Devay et le Dr Baudet Dulary, médecin et député de Seine & Oise, mettent à la disposition du groupe fouriériste leurs propriétés. Le Phalanstère publie le 15 novembre 1832 la nouvelle de la fondation d'un phalanstère de 460 hectares : le nom retenu fut celui de Colonie sociétaire - certains actionnaires jugeant curieuse l'appellation de phalanstère. Charles Fourier semble dès le départ prendre quelques distances vis-à-vis du projet, et de Baudet Dulary notamment. Une première liquidation fut prononcée le 24 avril 1836.
Le projet est relancé lors du premier banquet anniversaire de la naissance de Fourier (mort en 1837), le 15 avril 1840. Il prend cette fois-ci une tournure plus industrielle qu'agricole, et est appelé "Société des Cartonniers", en vue de la réalisation de cartonnages industriels. L'activité industrielle fut toutefois abandonnée suite à la révolution de 1848.
En 1850 est établie l'association du Ménage Sociétaire, ménage d'habitation commune, qui n'est plus la simple juxtaposition de familles vivant dans un même lotissement. Une Société civile immobilière est créée en novembre 1860. Depuis 1860, cette société immobilière, avec son règlement intérieur concernant le Ménage sociétaire, se poursuit dans les mêmes conditions, avec une quinzaine de familles sociétaires - dont la plupart sont les mêmes que les sociétaires de 1870.
La Colonie de Condé-sur-Vesgre reste un haut-lieu du fouriérisme. Elle accueille aussi divers colloques sur les utopies sociales du XIXe siècle (et notamment l'utopie fouriériste).
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Colonie_(Cond%C3%A9-sur-Vesgre)   

Sur France Culture: La Fabrique de l'Histoire par Emmanuel Laurentin
"Mieux comprendre le lien étrange qui nous unit au passé, telle est l'ambition de cette émission quotidienne selon plusieurs formats : mémoire individuelle, de groupe, une balade en extérieur ou un grand discours, un débat historiographique.." 15 octobre 2013
La Colonie sociétaire de Condé-sur-Vesgre - Une utopie en forêt - Un documentaire d'Olivier Chaumelle, réalisé par Renaud Dalmar.
François-Marie Charles Fourier naquit à Besançon le 7 avril 1772. Il mourut à Paris le 10 octobre 1837
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-louis-philippe-24-2013-10-15
Podcast: http://www.franceculture.fr/podcast/4685022

 

Il s’agit de la première expérience de mise en œuvre des théories de Charles Fourier, inventeur du phalanstère. Alexandre Baudet-Dulary, médecin et brièvement député au début du règne de Louis-Philippe, et Joseph Devay, agronome et propriétaire terrien, avaient acquis un vaste terrain aux abords de la forêt de Rambouillet, où toutes productions agricoles, artisanales et industrielles leurs semblaient possible. Victor Considérant était également de l’aventure initiale, lancée en 1833.Il mourut à Paris, au n° 9 de la rue Saint-Pierre-Montmartre, le 10 octobre 1837,
Malheureusement, rien ne poussait dans cette terre, que de la bruyère et des conifères.
On a vite renoncé à toute production. On est surtout resté très loin de l’effectif de 1 620 personnes que Fourier préconisait pour un fonctionnement idéal du phalanstère.
L’échec a été constaté assez rapidement. Une seconde initiative a avorté elle aussi sans tarder. Mais les bâtiments, une petite partie du terrain, et l’esprit de Fourier demeurent chez les sociétaires, jusqu’aujourd’hui.


La Colonie Sociétaire de Condé-sur-Vesgre est devenue une aimable villégiature de week-end et de vacances, pour les vingt-cinq colons à jour de leurs cotisations, et leurs familles. Leurs parties de boules et de tennis se déroulent sous l’œil peut-être un peu réprobateur de Charles Fourier, dont les effigies sont nombreuses sur place, et dont les écrits complets, en éditions originales, sont la fierté de la bibliothèque de la Colonie.
Tout cela peut avoir un parfum de secte utopiste ou de franc-maçonnerie sylvestre. D’ailleurs, l’existence de cette communauté a toujours été tenue dans une grande discrétion ; ce n’est que tout récemment qu’elle s’est dotée d’un site internet

http://la.colonie.free.fr/

Liens:


Les utopies à travers les siècles
http://habiter-autrement.org/03_utopies/ut_ca.htm

Association d'études fouriéristes, qui a pour but de favoriser par différents moyens et actions la connaissance de la pensée et des œuvres de Charles Fourier et des fouriéristes.
http://www.charlesfourier.fr/

Charles Fourier : l'utopie du phalanstère  par Denis CLERC - Avec le phalanstère, sorte de coopérative par actions, Charles Fourier  rêvait d'une nouvelle organisation sociale. Alternatives économiques, n° 189 (02/2001)
http://www.creslr.org/fr/imgdyn/Charles_Fourier.pdf

Les influences comparées de Fourier sur Gide et Desroche - Alain Clément, Université F.Rabelais de Tours; Enrico Ivaldi, Riccardo Soliani, Université de Genova
http://www.gredeg.cnrs.fr/Colloques/GIDE/Papers/Clement_Soliani_Ivaldi.pdf

 

Familistère de Guise dans l'Aisne, est un haut lieu de l’histoire économique et sociale des xixe et xxe siècles. « Familistère » est le nom donné par Godin aux bâtiments d'habitation qu'il fait construire pour ses ouvriers et leurs familles à partir de 1858 et jusqu'en 1883
http://fr.wikipedia.org/wiki/Familist%C3%A8re_de_Guise
Une annexe du Familistère de Guise (France) est créée à Laeken, près de Bruxelles. Le Familistère Godin est un phalanstère créé en 1880 par Jean-Baptiste André Godin et situé originellement sur le territoire de Laeken, une ancienne commune rattachée à la ville de Bruxelles en Belgique en 1921. Une unité d’habitation de 72 logements est finalement édifiée à Laeken en 1887-1888 à côté de l'usine de production. Il s'agit d'habitations spécialement construites pour les ouvriers de l'usine. Le Familistère est composé d'un cour centrale, destinée aux activités collectives, sur laquelle donnent tous les appartements situés au rez-de-chaussée et trois étages. L'architecture est un peu semblable aux anciennes piscines ou prisons. La Société du Familistère arrête ses activités en 1968 et est dissoute. L’immeuble de Bruxelles est vendu et transformé en bureaux. Le familistère est reconverti en hôtel d'entreprises, mais sans succès. Le bâtiment est classé en 1988 et est finalement réhabilité en une cinquantaine de logements moyens sous la dénomination Centre Godin2 et appartient au Centre public d'action sociale (CPAS) de la Ville de Bruxelles. Son adresse actuelle est quai des Usines n° 155-157 à 1000 Bruxelles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Familist%C3%A8re_Godin


Patrimoine architectural en devenir - Bruxelles (familistère Godin)
https://www.youtube.com/watch?v=N-h_gQ6wpGI

Le Familistere de Guise (Fr) Une Cité Radieuse au XIX° siècle
https://www.youtube.com/watch?v=Hh08r0E8zmQ

Le Familistere in Guise - (En)
https://www.youtube.com/watch?v=oIUzT0jzT5g

 

Univers Utopia (Fr-En)
http://www.universutopia.net/

 

.... un peu d'humour:

Charles Fourier (1808) Hiérarchie du cocuage - Avec malice, Fourier démonte la mécanique des passions et ses fondements sociaux : la famille et le mariage, source de tous les maux. Inventeur absolu de la psychosociologie, il critique notre civilisation mensongère et prophétise l'autre vie, libérée des lois de l'asservissement.
http://classiques.uqac.ca/classiques/fourier_charles/hierarchie_du_cocuage/fourrier_hierarchie_cocuage.pdf

LES COCUS D'ORDRE COMPOSÉ
50. Le cocu de vocation ou de grâce ou cocu quiétiste.
51. Le cocu loup-garou.
52. Le cocu pédagogue ou précepteur.
53. Le cocu vétilleux.
54. Le cocu philanthrope ou fraternel.
55. Le cocu à prétention ou avantageux, suffisant.
56. Le cocu prédicant ou compatissant.
57. Le cocu cosmopolite ou hospitalier.
58. Le cocu misanthrope.
59. Le cocu enragé, possédé ou maudit.
60. Le cocu virtuose.
61. Le cocu délaissé.
62. Le cocu à toutes sauces.
63. Le cocu d'urgence ou de sauvegarde.
64. Le cocu escamoté.
65. Le cocu prudot ou caméléon.
66. Le cocu judicieux ou de garantie, protococu.
67. Le cocu de repos ou quiétiste.
68. Le cocu emplatré.
69. Le cocu de gazette ou de quanquam.
70. Le cocu de miracle.
71. Le cocu de par la loi.
72. Le cocu cramponné, infatigable.
73. Le cocu bardot.
74. Le cocu par antidate ou de précession.
75. Le cocu préféré.
76. Le cocu avorton, vétilleux.
77. Le cocu quiproquo.
78. Le cocu implacable.
79. Le cocu par indivis.
80. Le cocu séditieux.

 

 

 

Précédente Accueil Remonter Suivante

up

 Contact pour envoyer votre contribution:  <  >  Roland  Mayerl
(fichiers word, pdf, , textes, images, vidéos, références, contacts, bibliographie, lien ... )
Précisez bien la page (titre, dossier, adresse URL via "Propriétés" dans votre navigateur)
 

up