http://www.habiter-autrement.org News > Colloque 2000 >

Tendances


 


Précédente Accueil Remonter Suivante
 

DES PROJETS CONCRETS
Les maisons Abbeyfield
   Colloque Habiter Autrement
  
Louvain La Neuve - octobre 2000
  

Pour l’essentiel, qu’est-ce qu’une maison Abbeyfield?

                Les maisons Abbeyfield sont constituées d’une dizaine de logements individuels privatifs destinés à des personnes d’âge mûr capables, lors de leur entrée, d’être autonomes, et qui choisissent de vivre avec les autres habitants, de partager des responsabilités et de s’entraider dans une ambiance conviviale.

                Ces habitants deviennent tous membres effectifs d’une asbl propre à chaque maison, entièrement gérée par eux -- si nécessaire avec l’aide de personnes compétentes extérieures -- dont le rôle consiste à procurer à ses membres, à prix coûtant :
>> leur logement individuel privatif avec coin cuisine et sanitaires ;
>> la disposition de certains locaux et équipements à usage commun tels que living, salle à manger, buanderie ;
>> un repas de type familial pris en commun chaque jour.

                Cette asbl fait appel aux personnes ou entreprises extérieures nécessaires pour l’entretien des locaux à usage commun, les repas, etc.

                Chaque habitant gère -- librement et sans intervention de l’asbl -- sa vie, ses problèmes de santé, l’entretien de son logement, de ses vêtements, etc.

                Cette conception de vie pour personnes d’âge mûr est inspirée de l’expérience anglaise qui a commencé en 1956 (Abbeyfield est le nom de la rue où s’installa la première maison) et dont le succès se concrétise par l’existence de plus de mille maisons dans divers pays, en Europe et ailleurs.

                En fait, sur le plan matériel, tout se passe de façon similaire à l’occupation d’un petit immeuble à appartements du style <<flat>> dont les habitants se répartissent le loyer et les charges et décident en outre d’organiser et de partager à prix coûtant l’entretien des communs, un repas par jour et généralement une petite buanderie.

                Mais au-delà de ces aspects matériels, l’essentiel réside dans un projet de vie inspiré de valeurs telles que :
respect de soi impliquant le choix et la volonté de rester aux commandes de sa vie ;
respect des autres, partage de responsabilités, entraide et convivialité;
ouverture au voisinage.

                Voilà pour l’essentiel ce qu’est une maison Abbeyfiel. Elle se différencie fondamentalement d’autres types de solutions pour personnes d’âge mûr, parce que fondée sur la liberté d’association et l’autogestion, fonctionnant à prix coûtant, ne procurant pas un hébergement mais un logement individuel privatif, ne procédant pas à l’organisation de soins. Elle n’est en rien assimilable à une maison de repos, ni à une résidence-service.

                La conception des locaux dans une maison Abbeyfiel

                Les remarques qui suivent visent à apporter quelques éléments d’information sur le mode de vie envisagé pour les résidents Abbeyfield dans la mesure où cela peut influencer la disposition des lieux. Elles sont destinées aux personnes qui travaillent à la fondation d’une maison, et en particulier à l’architecte.

                Une maison Abbeyfield est composée de logements privatifs destinées à des adultes, généralement isolés et avançant en âge mais valides (du moins lorsqu’ils entrent dans la maison). Il n’est cependant pas exclu que des personnes vivant en couple se trouvent dans cette situation ; il serait donc heureux que certains flats soient suffisamment grands pour convenir à des couples âgés.

                La maison qu’ils habitent doit donc allier le caractère privé de chaque logement et un espace permettant des activités communes et l’accueil de personnes extérieures, car elle se veut également ouverte sur le quartier et accueillante.

                Les maisons Abbeyfield n’organisent pas les soins car elles sont destinées à des personnes indépendantes dans leurs activités quotidiennes. Celles-ci devront cependant pouvoir faire face le plus longtemps possible à des incapacités soit momentanées, soit durables. Des personnes handicapées ayant appris à vivre indépendantes pourraient également être accueillies. Ce type de situation nécessite la présence d’un ascenseur s’il y a plusieurs étages et la circulation de plain pied à chaque étage.

                Chaque logement individuel aura une superficie d’au moins 40 m². Il comprendra une pièce de séjour, une chambre et un cabinet de toilette. Les équipements sanitaires et électroménagers de base seront installés mais chaque habitant dispose ses propres meubles dans son logement.

                La pièce de séjour sera équipée d’une kitchenette permettant de préparer le petit déjeuner et un repas léger (plaque de cuisson à deux éléments, évier, frigo). Elle doit être bien éclairée et avoir vue vers l’extérieur ; pour cela, la fenêtre sera suffisamment basse (maximum 1 mètre du sol). Le cabinet de toilette sera équipé de lavabo, douche et WC. Le WC doit être accessible à une personne en voiturette. L’option douche est à préférer à la baignoire, qui peut devenir d’un accès difficile ou dangereux. La chambre à coucher sera séparée de la pièce de séjour.

                A l’entrée sur rue, une sonnette avec parlophone et ouverture automatique de la porte sera reliée à chaque logement. Il y aura également, pour chaque habitant, une boîte aux lettres, le raccordement au téléphone et à la télévision, un compteur électrique, un compteur eau froide et eau chaude, un détecteur de fumée. Le chauffage sera central, des calorimètres pourront être placés sur chaque radiateur si on le juge utile.

                L’espace communautaire comprendra une pièce de séjour avec vestiaire et WC, une petite salle TV si possible, une salle à manger, une cuisine de dimension suffisante pour garder, nettoyer et préparer les aliments pour le repas commun (+ local poubelles), une buanderie avec machine à laver et séchoir. On devrait pouvoir accueillir dans l’espace communautaire des personnes venant de l’extérieur, notamment pour des activités organisées par ou pour les habitants.

                La salle à manger sera conçue de telle manière que le repas puisse être pris autour d’une grande table commune.

                Dans une maison Abbeyfield, les habitants participent, dans la mesure où ils le peuvent, à la préparation du repas principal et à la vaisselle. La cuisine constitue ainsi un lieu de vie très fréquenté par tous ; elle nécessite donc un espace suffisant.

                Un logement (qui peut être plus petit) comprenant une pièce de séjour, une chambre et un cabinet de toilette, servira de chambre d’ami pour l’accueil de proches ou de candidats habitants.

                Si la présence d’une aide familiale à demeure s’avérait nécessaire, elle occuperait un des logements de la maison.

                Une salle de bain équipée d’une baignoire sera à la disposition des habitants.

                Les circulations et l’équipement doivent être pensés en tenant compte de la présence éventuelle de personnes à mobilité réduite. Un ascenseur pouvant contenir une chaise roulante permettra d’accéder aux étages. Idéalement, il ne devrait pas y avoir de marche (sinon, un plan incliné devrait y être adjoint), tant pour pénétrer dans la maison qu’à l’intérieur de la maison.

                Un garage n’est pas indispensable mais serait très utile.

                Dans le choix des matériaux et des équipements, il est important de ne pas lésiner en matière de sécurité et d’isolation tant acoustique (entre les logements) que thermique. Par contre, il faut éviter tout luxe, afin de limiter les frais de telle sorte que les locations restent accessibles à des revenus modestes.

Abbeyfield en Belgique

Aucune maison Abbeyfield ne fonctionne encore en Belgique, mais plusieurs sont en projet, dont une à Villers-la-Ville, dont la création est soutenue par la Fondation Roi Baudouin .

 Contact pour envoyer votre contribution:  < lreyam <(at)> gmail.com >(fichiers word, pdf, , textes, images, vidéos, références, contacts, bibliographie, lien ... )Précisez bien la page (titre, dossier, adresse URL via "Propriétés" dans votre navigateur)
 

up