http://www.habiter-autrement.org News > Tendances >Vos commentaires sur cette page

Tendances


 


Précédente Accueil Remonter Suivante
 

17-11-2013  

Récupération - recyclage

 

 

Soweto village et Atelier du Grand Jeu sont en relation étroite avec l'association Optimart Bruxelles - Boutique Mbeubeus

http://www.optimart.org/ 

 

Soweto village - Atelier récup' - situé en plein cœur de Dakar, à proximité du marché Sandaga. Avec Malik et Alassane qui gèrent la production et les contacts avec les clients, ils sont une dizaine d'artisans et apprentis à travailler. La spécialité des Soweto : de petits objets utilitaires décoratifs ainsi que de petits meubles fabriqués à partir de matériaux de récupération (taules de boîtes de conserve ayant des défauts, canettes de boissons, bois…)

http://www.keur-gui.com/rubrique.php3?id_rubrique=2 

http://www.optimart.org/simpleviewer/index.php?album=Atelier_Soweto_Village__Dakar__Senegal  

Atelier du Grand Jeu

Actuellement Baba a plus de 40 modèles d’objets de décoration : moto, scooter, vélo, auto, camion, hélicoptère, avion, jeep, masque, mallette, plateau... et même un porte papier toilette: rue 25 x corniche à Dakar (en face du marché Soumbédioune), Baba y travaille toute la semaine.  - Baba Diawara - Tél. (221) 648 93 65 - Email : atelierdugrandjeu@@@ voila.fr

http://www.optimart.org/

EcoMicro est une petite société basée à Bordeaux, en France. Depuis sa création en 1997, elle est spécialisée dans le recyclage d'ordinateurs. Ses animateurs ont décidé de tirer profit de leur expérience pour mettre en place une filière pour exporter proprement du matériel d'occasion en Afrique.

http://www.ecomicro.fr/ 

Transformer les boîtes de conserves en objets décoratifs et utilitaires, chaises miniatures, lampion, lampe électriques, murale miroir, horloge...

http://www.youtube.com/watch?v=w856u3xPGPc

Présentation du métier de récupérateur, par Jacques BAKI (spécialiste de la récup' "capsules") et de Mamadou NGOM (doyen de la récup' "canettes et conserves")

http://www.youtube.com/watch?v=mhDUEm9pZJo

 

Fabrication de jolis objets en papier mâché occupe plus d'une vingtaine de femmes.
La vannerie en fil de téléphone est la version urbaine des vanneries traditionnelles zouloues
http://www.asart.fr/afdusud.php

Un animal totem fabriqué avec des bidons de lessive par Yandiswa Mazwane. Tout y est : les oreilles, les yeux, les cornes… Cette artiste, originaire d’Afrique du Sud, a fondé en 2004, «Ilithalomsa Craft Project » : un groupe de femmes issues des townships, qui créent avec elle des objets à la fois ludiques, décoratifs ou fonctionnels, à partir d’emballages en plastique récupérés.
http://www.flickriver.com/photos/tags/ilithalomsa/interesting/

 

Esprit récup

Objets réalisés avec du plastique de la récupération - 12 Amazing Objects Made From Plastic Bags - recycled plastic bags

http://www.oddee.com/item_97040.aspx

Comment fabriquer - ehow style - how to make bags

http://www.ehow.com/make-bags/

Esprit récup propose une sélection d'idées pour recycler ou détourner vos objets du quotidien. Vases, sacs, bijoux, photophores, meubles, rangements...

http://espritrecup.fr/

Récup Net - Consommation raisonnée, développement durable et décroissance - un site de dons, de récupération, de brocante gratuite où chacun peut proposer et donner sur internet, plutôt que jeter

http://recupe.net/

L’ara (l'atelier du recyclage artistique) est une association qui souhaite aider activement au recyclage ou réemploi des déchets. venez découvrir les idées récups de Lara.

http://lara34.rmc.fr/r8596/ACTIONS-DE-LARA/

1001 trucs pour protéger l'environnement - 1001 gestes importants que tout un chacun peut mettre en œuvre simplement

http://fr.ekopedia.org/1001_trucs_pour_prot%C3%A9ger_l'environnement

Yandiswa Mazwane en Afrique du Sud - Elle réunit un groupe de femmes issues des townships, qui créent avec elle des objets à la fois ludiques, décoratifs ou fonctionnels, à partir d'emballages en plastique récupérés. Rideau, abat jours et sculptures en cul de bouteilles plastiques - Cette artiste a fondé en 2004 Ilithalomsa Craft Project - Un animal totem fabriqué avec des bidons de lessive

Yandiswa Mazwane Diaporama

http://www.flickr.com//photos/36159088@N08/sets/72157616121184342/show/

 

Afrique du Sud: préservation de l'environnement - objets artistiques réalisés à partir des détritus ramassés - KEAG is dedicated to the preservation of our natural environment and to the upliftment of our living environment. We have a large range of crafts made from waste plastic

http://www.keag.org.za/

Mahatsara met en avant, dans le respect des principes du commerce équitable, des créations d'artistes, designers et artisans d'Afrique australe, en explorant leur inspiration ethnique et leur attrait pour le design contemporain. L’ensemble de nos créations provient d’organisations (entreprises d'insertion, coopératives, associations...) soucieuses de développer l’emploi et la formation de populations défavorisées en Afrique du Sud, au Zimbabwe et au Lesotho.

http://www.mahatsara.com/

Les camions-bidon (slow-design) Martine Camillieri / juillet 2008 Ces Camions-bidons sont issus du livre "Détourner les emballages", petite écologie ludique, paru chez chez Tana (septembre 2007).

http://www.martinecamillieri.com/photographie/perso.html

 

Kumatoo - Valoriser les inventeurs africains - Un site Internet essentiellement consacré à l'industrialisation du continent africain - Africa's Industrial Development Website

http://www.kumatoo.com/ 

 

Manali - Diffusion de la lumière du jour avec une bouteille d'eau - Une invention géniale d’un mécanicien brésilien, Alfredo Moser : une bouteille en plastique de deux litres, contenant de l’eau et un peu de chlore. Chaque bouteille visée sur le toit des habitations rediffuse une lumière de plus de 50 watts dans les pièces sombres ! Cela permet d’éclairer une pièce du matin au soir sans utiliser de l’électricité.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ziT3XYE2xSA

Diffuseur - Fabrication en série à partir de matériaux de récupération

http://www.youtube.com/watch?v=kHTD_RX3J2I

Diffuseur - Les étapes de la fabrication

http://www.youtube.com/watch?v=rYTIYUUK70I

 

Fabriquer des éoliennes avec des matériaux de récupération

 

Une éolienne à partir d'une roue de vélo - Bicycle Wheel Windmill

http://www.youtube.com/watch?v=ITXqFe_aG1I

Détails de fabrication - Bicycle Wheel: A Surprising Wind Turbine by Manuel Feliz-Teixeira

http://paginas.fe.up.pt/~feliz/e_paper15_BicycleWindTurbine.pdf

Eoliennes et bien plus par Janathan Hare - The Vega Science Trust - Sussex Innovation Centre - vega@@@vega.org.uk

http://www.vega.org.uk/video/subseries/27

L'éolienne à pales croisées par la société Roty et Fils - Le générateur à vitesse variable permet la production d'électricité à fréquence constante quelle que soit la vitesse du vent. Le raccordement au réseau se fait sur une simple prise mono 220 volts. Sauf pour des cas particuliers des batteries sont inutiles. Le modèle 1500 watts sera commercialisable courant 2011.

http://energy.roty-tyro.com/index.html

Vidéo Windmills Homemade - VegaScienceTrust - You could store the power using deep cycle batteries

http://www.youtube.com/watch?v=Zrp0RC3XTpw

 

Une éolienne à moindre coût - Elle peut être construite en moins d'une journée par des travailleurs non qualifiés, assure Max Robson.  "Il m'en a coûté 20 livres (25 euros) pour construire le prototype". Chaîne de vélo, magnéto d'une Vespa, http://www.enerzine.com/3/5729+de-la-ferraille-pour-une-eolienne-a-moindre-cout+.html  

 

Transformation des déchets et des plastiques

---------------------------------------------------

Les plastiques sont une plaie au Sénégal et dans le monde d'ailleurs. Toutefois des solutions existent. Le Daara pourrait très bien être le fer de lance en la matière, en collaboration avec le Centre Communautaire des recycleurs de Mbeubeus juste en face.

 

.... possibles partenariats

Reseda Niger - les déchets plastique recyclés en pavés urbain - Former des apprentis- Mamadou Cisse responsable - reseda.niger@@@yahoo.fr
http://www.reseda-niger.net/

Vidéo - Mali-mopti-Recyclage des déchets-vidéo

Vidéo - processus de transformation des déchets plastiques en pavés urbains dans la ville de Mopti (Mali).

http://y-voir-plus.ivoire- blog.com/archive/2008/09/03/ la-loi-de-lavoisier-version- malienne.html 

Proplast - Collecte et recyclage de produits plastiques au Sénégal - c'est une entreprise cherchant classiquement à maximiser le profit, mais détenue par des pauvres ou des personnes défavorisées - Une sarl Elle détenue majoritairement par des femmes, dans une logique de Social Business

http://www.proplast-sarl.com/

Débrouille compagnie fédère des artistes et artisans du monde entier qui créent, à partir de déchets, des œuvres utilitaires ou décoratives. Pédagogie créative, Développement local et durable, Coopération internationale - Les récup-ateliers

Ces initiatives originales émergent de manière endogène dans les quartiers populaires, notamment dans les pays peu industrialisés, où les métiers artisanaux sont toujours pratiqués.

http://www.debrouille.com/

 

Récup plastique Philippe Yoda - Autodidacte originaire du Burkina Faso, Philippe Yoda a eu l'initiative de faire des recherches sur la gestion des déchets, et plus précisément des sachets en matière plastique. Il est le fondateur de l'Association pour l'Innovation et la Recherche Technologique Appropriée en Environnement (AIRTAE) dont un des objectifs est la vulgarisation du procédé qu'il a conçu et qui donne une seconde vie au plastique. Ce procédé a d'ailleurs été breveté à l'OAPI (Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle).

Tout commence par la collecte du plastique qui est ensuite trier, puis laver. L'épate suivante consiste à broyer le plastique avant de le fondre au gaz. La fonte est ensuite coulée dans des moules et transformée en différents objets tels que des tables basses, des bancs, des tabourets, des tuiles (pour remplacer les tôles), des carreaux ou pavés, des panneaux d'indication / signalisation routière (dont les 100 premiers auront nécessité 1,2 tonne de sachets plastiques), des loges de compteur d'eau, etc.

Les quantités de déchets plastiques traitées par Philippe Yoda et ses équipes restent encore modestes par rapport aux plus de 40 000 tonnes de plastique produites chaque année dans la capitale Ouagadougou. En 2004, l'AIRTAE avait traité 10 tonnes de matière plastique, 47 tonnes en 2005 et 99 tonnes en 2007. L'activité est donc en pleine croissance…

L'Office National de l'Eau et de l'Assainissement (ONEA) a accordé à Philippe Yoda un marché pour la fabrication de loges de compteur en plastique. Il a également bénéficié du soutien de la Banque Régionale de Solidarité (BRS) qui lui a accordé un prêt d'environ 45 800 € (30 millions de F CFA). Le montant est certes modeste, mais c'est déjà un bon début qui permet à cet inventeur et son association de vivre de leurs efforts.

Philippe Yoda a été lauréat de la médaille d'or du Salon International de l'Innovation organisé par l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI). En décembre 2008, lors de la 8e édition du Forum de la Recherche Scientifique et de l'Innovation Technologique (FRSIT), en catégorie sénior, Philippe Yoda a reçu le prix du Président du Faso d'une valeur de 3 000 € (2 millions de F CFA) pour son procédé de valorisation des déchets plastiques. Il a aussi bénéficié du prix de l'Organisation Africaine de la Propriété Industrielle(OAPI) d'une valeur de 1 524 € (1 million de F CFA).

http://www.kumatoo.com/french/philippe_yoda.html 

Assainissement des villes et recyclage des déchets - Une science en plein développement 

La rudologie est la science qui étudie la gestion des déchets au niveau économique et social. Née dans les années 80, cette science permet de révéler des indicateurs réels, directs et transparents sur les comporte-ments et des conditions de vies des habitants. Cette science apparaît d’autant plus crédible à l’heure où les villes du Nord et du Sud produisent quantité de déchets au point de ne plus sa-voir qu’en faire. Les villes africaines sont également touchées par ces problèmes. L’université de Ouagadougou est justement dirigée par le Pr Jean Koulidiaty, physicien et rudologue qui a fait de la gestion des déchets de sa ville une priorité. 

http://www.isf-iai.be/fileadmin/user_upload/caravelle/Caravelle41.pdf 

Ingénieurs sans Frontières - Rue d’Edimbourg 26 B-1050 Bruxelles Belgique  info@isf-iai.be 

http://www.isf-iai.be/

 

Autres productions d'objets à partir des résidus en plastique:

Bac à fleurs en plastique recyclé Bac Orangerie 5 modèles de forme carrée Lattes verticales 100% plastique recyclé

Lien

 

Ouagadougou - Une initiative pour débarrasser la ville de ses déchets plastiques, débouche sur le recyclage et la fabrication de 8.000 poubelles en plastiques remises à la mairie de Ouagadougou pour assainir la capitale du Burkina Faso - Les déchets plastiques, qui ont servi à fabriquer les 8.000 poubelles, ont été transformés en granulés grâce à une unité installée en 2001 par une organisation non gouvernementale (ONG) italienne -- l'Association internationale des volontaires laïcs (LVIA) -- et restituée à la mairie de Ouagadougou en 2006. - Les déchets plastiques constitués de sachets noirs et blancs, de polypropylène (le plastique dur, les anciens seaux, bouilloires, bassines), sont collectés auprès des populations à 50 francs CFA (environ 0,11 dollar) le kilogramme. La collecte est confiée à des femmes qui doivent fournir 150 à 170 kg de déchets par mois.

http://www.lesoleil.sn/article.php3?id_article=6545 

LVIA - Association Internationale des Volontaires Laïcs

http://www.lvia.it/ 

 

Transformer des sacs en plastique et le carton de récupération en plaques de parement au Brésil - Nous sommes envahis par les sacs en plastique. Nous en produisons chaque année plus d’un trillion. Ils finissent par polluer nos villes et nos campagnes, étouffer la faune sauvage, contaminer les océans et emplir les sites d’enfouissement des déchets. Et pourtant, Caroline Baillie les envisage comme un moyen de s’attaquer à la pauvreté. Professeur de génie des matériaux à l’Université de Queen’s, au Canada, elle est à l’origine de Waste for Life, un réseau de personnes qui s’attachent à chercher des solutions bénéfiques à l’environnement et susceptibles de responsabiliser les populations. Elle souhaite utiliser les sacs en plastique usagés pour créer des matériaux composites. « Ce sont des matériaux beaucoup plus intéressants qu’il n’y paraît », explique Caroline qui est basée à Buenos Aires, en Argentine. « La fibre de verre est un composite, tout comme la fibre de carbone utilisée pour fabriquer des motos et des avions. Mais nous sommes en train de nous concentrer sur les plastiques renforcés. » L’idée qui consiste à renforcer les plastiques avec des fibres comme le jute, le lin et l’agave n’est pas nouvelle, mais l’approche novatrice de Waste for Life consiste à associer la technique, l’environnement et la justice sociale. Au Canada, dans le laboratoire de Waste for Life, les ingénieurs sont en train de mettre au point des presses à chaud, bon marché et fonctionnant sans produits chimiques, qui permettront de transformer les sacs en plastique et le carton de récupération en plaques de parement pour les plafonds. Utilisant à peu près la même quantité d’électricité qu’un fer à repasser, la presse sera facile à manipuler et peu coûteuse à reproduire.

http://wasteforlife.org/ 

 

Cours de transformation de boîtes de conserve (canette) fabriquer une lampe électrique avec 4 boîtes artisanat facile et peu coûteuse pour des cadeaux 

Etape 1: http://www.youtube.com/watch?v=Fb2cXDA5aQ0 

Etape 2: http://www.youtube.com/watch?v=CaYnLYamUpU 

 

Transformer les boîtes de conserves en objets décoratifs et utilitaires, chaises miniatures, lampion, lampe électriques, murale miroir, horloge...

http://www.youtube.com/watch?v=w856u3xPGPc 

Présentation du métier de récupérateur, par Jacques BAKI (spécialiste de la récup' "capsules") et de Mamadou NGOM (doyen de la récup' "canettes et conserves")

http://www.youtube.com/watch?v=mhDUEm9pZJo 

 

Proplast, Thiès - Une entreprise portée par des femmes

Le centre de traitement de déchets plastiques Proplast, à Thiès (Sénégal), a résolu, en partie, les problèmes de la ville en matière d’insalubrité. L’entreprise est gérée par des femmes qui permettent à d’autres de s’assumer en collectant les résidus plastiques jetés au hasard des rues. Proplast a participé à la première édition du concours Harubuntu, vitrine des potentiels africains. L’idée de départ est simple : en finir avec l’insalubrité dans la ville de Thiès. En 1997, elle est avancée par l’ONG italienne Lvia (Association internationale des volontaires laïcs). Dix ans plus tard, le centre de traitement des déchets plasitques Proplast est une entreprise qui a une véritable fonction sociale. Depuis sa mise en service en 1998 dans le quartier de Silmang, plus de 300 tonnes de déchets plastiques ont été recyclés et à compter de cette année, Proplast prévoit d’en recycler 150 tonnes par an. Chaque mois, l’entreprise produit 15 tonnes de plastique recyclé qui est revendu aux industriels de la région. Le centre de traitement de Thiès est géré par le groupement des femmes de Laak Jom, 16 femmes salariées, âgées de 22 à 70 ans. Les ramasseurs peuvent gagner « 4 000, 6 000, ou 14 000 FCFA par jour, ça dépend. Le kilo de déchets plastiques est acheté à 40 F CFA », explique Germaine Faye. Ce revenu permet notamment aux femmes de subvenir à leurs besoins et à ceux de la famille, « de payer les frais de scolarité ». Plus de 200 familles profitent indirectement de ce ramassage.

http://www.afrik.com/article15478.html 

http://www.grioo.com/blogs/malon/index.php/2010/03/27/3302 

Conserve India - La récupération des plastiques en Inde -  Un bon business Plan basé sur la récupération - une petite ONG indienne, Conserve, récupère les sacs plastique qui jonchent les trottoirs de New Delhi pour en faire... des accessoires de mode destinés aux pays occidentaux. Sacs à main, ceintures, classeurs, portefeuilles et même, depuis peu, bijoux et chaussures, les collections sorties des poubelles de la capitale indienne atterrissent en effet dans les boutiques chic de Londres, Amsterdam, Milan ou Madrid, où certains sacs se vendent jusqu'à 80 euros. Une initiative non seulement écologique mais aussi créatrice d'emplois : entre la collecte, le tri, la production et le contrôle de qualité, le projet emploie en permanence 300 personnes. 

Born of a desire to reduce India's rubbish mountain, improve energy efficiency, and help some of Delhi's poorest out of the city's slums, Conserve India achieves all this by turning plastic bags into high fashion. By buying a Conserve bag, belt, wallet, shoe, or necklace, you not only get to be a trend setter with a beautiful, funky piece of high fashion - you will also be helping some of India's poorest people and its environment. 

 http://www.conserveindia.org/ 

Débat sur la récup des plastiques

http://www.grioo.com/blogs/malon/index.php/2010/03/27/3302 

 

Plastisoil - Les bouteilles de plastique pourraient devenir revêtement pour trottoir - un nouveau revêtement de sol obtenu en mélangeant et en chauffant de la terre, du gravier et de la poudre de polyéthylène téréphtalate (PET) issu de bouteilles en plastique. Le Plastisoil, inventé par Naji Khoury, chercheur à l’Université Temple de Philadelphie (Pennsylvanie), présente un triple intérêt. D’abord, il offre une nouvelle voie de recyclage au PET. Ensuite, les granulés agglomérés qu’il compose, un peu comme des grains de goudron, restent perméables : l’eau peut s’y infiltrer, évitant ainsi le ruissellement et tous les inconvénients liés (inondations soudaines en cas d’orage, pollution par lessivage, etc.). Enfin, la fabrication du Plastisoil réclamerait moins d’énergie et reviendrait moins cher que celle du bitume ou du ciment traditionnellement utilisés pour les chaussées et les trottoirs, assure le chercheur.

Video - Temple professor's cement-like Plastisoil could help the environment

http://www.youtube.com/watch?v=bhyfuEvWPOk

 

L’art du tissage en "chaquiras" .... facile à faire, pas cher, métier à tisser en métal ou en bois, même en carton .... en tout cas on peut en faire de jolis bracelets en perles multicolores un peu ce qui se fait en Afrique du Sud et au Kenya notamment.  Les “chaquiras”, plus communément appelées en Europe “perles de rocailles”, sont des ornements synthétiques minuscules possédant un orifice au centre. une opportunité d’emploi générant un revenu sûr et fixe car c’est une matière première facile à se procurer. Les produits obtenus grâce à ce savoir-faire sont multiples : boucles d’oreilles, bracelets, colliers, porte-clés mais aussi ceintures, sacs ou bien vêtements, pièces beaucoup plus longues à fabriquer.

Les métiers à tisser sont faciles à fabriquer.

Métier à tisser à fabriquer soi-même

http://siubhan.byethost10.com/bois/construmetiss.htm

Métier à tisser les perles en carton

http://www.siubhan.megabyet.net/carton/metierperles.htm

Artisanat pour tous: une sorte de grosse encyclopédie rappelant aux lecteurs les techniques qui ont été délaissées au fil des modes, et certaines qui ne sont jamais disparues. tricot, crochet, macramé, broderie, tissage, couture, etc, des bricolages pour les jeunes, et du recyclage de matériaux simples (bois, plastique, tissu, styrofoam, papier/carton, etc.) ... savon traditionnel etc Email: ladivine13@@@ yahoo.com

http://www.siubhan.megabyet.net/

http://pages.webnet.qc.ca/~siubhan/banners.htm

Fabriquer des métiers à tisser :

http://inverness.creation.tissus.pagesperso-orange.fr/Metier/metier.html

Filer et tisser

http://file-et-tisse.forumactif.net/index.htm

 

Upcycling , voilà la nouvelle formule magique de la branche qui désigne une forme spécifique de recyclage. Il ne s’agit pas seulement de recycler des matériaux usagés, mais d’en faire quelque chose d’encore plus beau. Un principe qui se décline à l’infini : vêtements, meubles, articles de décoration et autres accessoires du quotidien sont produits à partir de ce qui passe pour de simples déchets.

http://www.arte.tv/fr/6346364,CmC=6355354.html

30 jours, 30 objets upcycling

http://www.weupcycle.com/

 

 

Précédente Accueil Remonter Suivante

up

 Contact pour envoyer votre contribution:  < lreyam <(at)> gmail.com >(fichiers word, pdf, , textes, images, vidéos, références, contacts, bibliographie, lien ... )Précisez bien la page (titre, dossier, adresse URL via "Propriétés" dans votre navigateur)
 
 Vos commentaires :

 





 

up