http://www.habiter-autrement.org News > Tendances >Vos commentaires sur cette page

Tendances


 


Accueil Remonter Suivante
 

26-03-2014

Les jardins familiaux et communautaires 

ouverts et néanmoins clôturés 

 

Les jardins familiaux sont nés en Allemagne au 19e siècle. Leur déclinaison en France a débuté à Saint-Etienne sous l'impulsion de l'abbé Volpette et à Sedan grâce à Madame Hervieu. A la fin du 20e siècle, l'idée a été reprise et généralisée par l'abbé Jules Lemire à Hazebrouck en Flandre Française sous le nom de jardins ouvriers.

 

A l'origine, ces jardins étaient destinés à améliorer les conditions de vie des familles de conditions modestes. En accédant à une parcelle de terrain mise à disposition par les municipalités, les ouvriers pouvaient faire pousser des fruits et des légumes et ainsi mieux faire face à leurs besoins alimentaires au quotidien. En 1896 l'abbé Lemire fonda la Ligue française du coin de terre et du foyer pour simplifier les démarches d'attribution des parcelles et impulser un élan de création de nouvelles expériences dans toute la France.

 

Rapidement, l'idée fait des émules notamment en région parisienne. La demande étant croissante, les surfaces mises à disposition ont explosé. Ainsi en 1904, la région parisienne ne comptait que 48 jardins ouvriers mais en 1913, on en recensait plus de 1500. En 1945, le mouvement des jardins ouvriers porté par les actions du Front Populaire notamment devient un vrai succès avec plus de 250 000 jardins ouvriers en France. En 1952, les jardins ouvriers prennent officiellement le nom de jardins familiaux. La loi votée cette année là inscrit les jardins familiaux dans le cadre législatif du Code rural.

 

A partir de cette époque, tous les jardins familiaux doivent être gérés par des associations loi 1901 à but non lucratif. L'attribution des parcelles devient de plus en plus strict face à l'inflation de la demande. Les critères le plus souvent retenus par les associations gestionnaires sont la proximité de la parcelle avec le logement de celui qui l'exploite. Autant que possible, les associations attribuent les parcelles selon un principe de mixité sociale. L'usage commercial des parcelles est interdit, seul le plaisir du jardinage et de la récolte prime.

 

Les jardins partagés (de quartier)

Un jardin de ce type aura principalement pour objectif de redynamiser la vie collective du quartier (en difficulté ou non). Le jardin peut être organisé en parcelles, ou en collectif ; il pourra bénéficier d’une gestion associative type loi 1901, avec un animateur chargé de faire respecter les règles d’usages définies par les habitants. Le jardin permet aux habitants de nouer de nouvelles relations, de créer de nouveaux échanges et de se réapproprier l’espace extérieur.

 

Les jardins collectifs ou communautaires

Le principe du jardin communautaire est l’ouverture et la culture de la parcelle collectivement et librement. Chacun apporte sa contribution, ses idées dans les choix des plantations et espèces.

Gérer un jardin à plusieurs peut être contraignant il faut s’accorder sur tout. Le plus simple est donc de contribuer financièrement, pour se payer les services d’un jardinier professionnel qui pourra faire figure d’autorité dans les choix, le travail à faire etc.

 

 

Le jardin communautaire est une forme de gestion en commun d'un terrain par un groupe d'habitants. Cette pratique s'est développée à New York, et reste peu fréquente en France.

Alors que les associations de jardins familiaux, ou jardins ouvriers, distribuent des parcelles à cultiver, les jardins communautaires restent indivisibles. Les cultures, potagères ou d'agrément, sont décidées en commun et exploitées en commun. Dans certains jardins communautaires le jardinage peut être une activité secondaire liée à l'animation de la vie sociale d'un quartier ou d'un réseau de personnes (concerts, débats, conférences, cinéma de plein-air, pique-niques, échanges de savoirs, fêtes locales...).

En France, le concept s'est ancré à Lille, d'où il essaime progressivement.

Il ne faut pas confondre "jardins familiaux" et "jardins communautaires". Les "jardins familiaux" sont un ensemble de parcelles cultivées individuellement, et gérées par une association composée de l'ensemble des jardiniers. Les "jardins communautaires" sont cultivés collectivement, et la production est distribuée à l'ensemble des jardiniers ou bien vendue au profit de ces mêmes jardiniers.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jardin_communautaire 

 

Agriculture urbaine - Une forme émergente de pratiques agricoles en ville, généralement en parcelles partagées, ou en jardins, individuelles et/ou collectives. Cette notion recouvre différents types de production d'intérêt économique local, de plantes, champignons (ex : champignons de Paris), de végétaux ou d'animaux sur le territoire urbain ou sur les espaces le jouxtant. Un concept relevant encore de la prospective, mais faisant l'objet d'études, voire de projets à moyen terme est celui de l'Agriculture verticale.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ferme_urbaine

 

A Montréal: Dix-huit arrondissements mettent à la disposition des citoyens des parcelles de terre à des fins de jardinage. 

Dans certains arrondissements, un animateur horticole visite régulièrement le jardin afin de prodiguer des conseils aux jardiniers. Certains arrondissements offrent aussi des jardinets adaptés pour les personnes à mobilité réduite.

L’expérimentation d’un concept innovant de Jardin communautaire ouvert et néanmoins clôturé dans le quartier fortement urbanisé de Moulins est extrêmement positive.

Elle fait l’objet d’une dynamique habitant exceptionnelle. C’est un réseau de plus de 50 personnes directement impliquées dans l’aménagement d’un terrain de proximité d’un peu moins de 1000 m2 ! Des habitants ont retrouvé à travers ce projet le sens de l’implication et le sens des responsabilités.

Leur implication est telle que l’aménagement du terrain est perçu comme devant se faire étape par étape ; l’essentiel est leur participation effective et entière. Il n’y a donc ni précipitation, ni lassitude. Il n’y a pas non plus d’animosité ou de reproche exprimés envers " la puissance publique " qui ne ferait pas, ou pas assez vite, ou pas assez bien. Cette implication garantie la pérennité des actions d’aménagement et de plantation qui seront réalisées.

Le projet est parrainé par l’opération Nature en ville-Natura Lille depuis mai 97 et fait l’objet de multiples partenariats, dont certains depuis l’origine avec les associations Chantier Nature, Chico Mendès, et l’APU Moulins. 

 

Mais au fait : Jardin communautaire ouvert et néanmoins clôturé quoi qu’est-ce ?

Les AJOnc et les habitants ont élaboré une Charte pour y répondre.

En voici de larges extraits : " Le jardinier signataire de la charte s’engage dans une démarche citoyenne d’approbation collective et de gestion quotidienne d’un Jardin (...). C’est un moyen de répondre en même temps aux attentes de lien social des habitants, et à leurs aspirations (plus ou moins exprimées) à un contact à la " nature ".

C’est aussi l’occasion de montrer que des friches urbaines sans usage spécifique prévu à court terme, peuvent être (re)conquises par les habitants de quartiers à l’habitat dense. Il est le fruit d’une concertation entre les habitants et une municipalité qui aboutit à la signature d’une Convention de mise à disposition d’un terrain.

Un Jardin communautaire ouvert et néanmoins clôturé est, comme son nom l’indique : clôturé. Néanmoins, l’objectif est d’ouvrir l’espace sur le quartier aussi souvent et régulièrement que possible. 

Un Jardin communautaire ouvert et néanmoins clôturé est, comme son nom l’indique : communautaire. Ainsi, on améliore la qualité de la nature et de l’écosystème urbains. (...)

Cette expérience réussie doit pouvoir se reproduire ailleurs à Lille, dans la métropole et dans la Région Nord-Pas de Calais. Contactez-nous si vous voulez plus de détails.

 

Fédération nationale des jardins familiaiux et collectifs

http://www.jardins-familiaux.asso.fr/ 

 

Des jardins sur les toits - de nouveaux espaces pour la communauté

http://www.rooftopgardens.ca/

 

Jumet-la-Jolie, un espace de renaissance pour les sans-toit - Permettre à des personnes précaires de retrouver le goût de choses toutes simples mais essentielles. Les aider à retrouver la fierté de faire pousser des légumes pour se nourrir. De fabriquer des cabanes pour s’abriter. De retrouver aussi le goût de la vie en société - Un nouveau projet de jardin collectif - Denis Uvier, animateur - éducateur de rue, Solidarités Nouvelles Charleroi

http://www.solidaritesnouvelles.be/solidarite/ 

Jardins partagés

http://jardins.wordpress.com/ 

Jardin familial - Forum de discussion

http://jardinfamilial.bbactif.com/

 

Les jardins pédagogiques - Le Réseau Ecole et Nature - une association d’acteurs engagés, artisans d'une éducation à l'environnement, source d'autonomie, de responsabilité et de solidarité avec les autres et la nature - Le jardin pédagogique est proche ou intégré à l’;école, et permet de sensibiliser les enfants aux équilibres naturels, à la biodiversité, aux cycles saisonniers, ainsi qu’à la relation nourriture et produits du potager.

http://reseauecoleetnature.org/ 

 

Les jardins et potagers urbains 

http://jardinpotagerurbain.wordpress.com/

 

Planèt’ERE est une organisation internationale oeuvrant pour la promotion de l’éducation relative à l’environnement vers le développement durable (EEDD) des pays ayant le Français en partage. - Réseau francophone des acteurs de l'éducation à l'environnement

http://www.planetere.org/

 

Jardins communautaires en France

http://pascal-ziegler.club.fr/pages/jardins.htm

La saga des jardins communautaires

http://cuisinelibre.canalblog.com/archives/2007/05/30/5088557.html 

 

Les jardins familiaux appelés autrefois jardins ouvriers s'inscrivent dans une démarche sociale très forte. Ils sont gérés par des associations loi 1901 et ont pour but d'améliorer l'ordinaire des personnes de conditions modestes

http://www.aujardin.info/fiches/jardins-familiaux.php 

 

Agriculture Urbaine ou AU :

-- Montréal a intégré l’AU en tant que mode permanent d’utilisation du sol dans les parcs municipaux; cette ville possède le plus important programme de jardins communautaires au Canada, dont la gestion relève maintenant des arrondissements.

-- Les jardins pédagogiques de Lisbonne, dont on a encouragé l’aménagement dans toute la ville au cours des années 1990, ont impulsé la création d’une ferme urbaine que plus de 100.000 personnes visitent chaque année.

-- Delft, aux Pays-Bas, a combiné l’AU à plusieurs autres modes d’utilisation du sol dans une zone de polders densément peuplée.

-- En banlieue de Paris, l’aménagement et la gestion des terrains à l’échelle locale protègent dorénavant les paysages façonnés par l’homme pour leurs services non agricoles, lesquels sont grandement appréciés par la population et divers acteurs urbains.

-- Vancouver s’est dotée d’un conseil de la politique alimentaire qui lui permet d’intégrer et de coordonner les activités de ses différents services municipaux en ce qui trait à l’AU, ainsi que divers aspects de ses politiques portant sur l’alimentation et la durabilité de l’environnement.

-- Des associations nationales de jardins communautaires et des centres de documentation virtuels ont surgi à divers endroits : City Farmer à Vancouver, le Réseau de radios rurales des pays en développement (RRRPD) à Toronto et le RUAF à Leusden, aux Pays-Bas, pour ne nommer que ceux-là.

http://www.crdi.ca/un_focus_villes/ 

 

Un espace à partager 

http://www.spareground.co.uk/ 

 

Projet de loi 2002 au Sénat France - Jardins familiaux et aux jardins d'insertion

http://www.senat.fr/leg/ppl01-368.html 

 

Mots-clés : agriculture urbaine, agriculture alternative, agriculture

Keywords : urban agriculture, agriculture, alternative agriculture

Accueil Remonter Suivante

up

Contact pour envoyer votre contribution:  < lreyam <(at)> gmail.com > R.Mayerl

(fichiers word, pdf, , textes, images, vidéos, références, contacts, bibliographie, lien ... )Précisez bien la page (titre, dossier, adresse URL via "Propriétés" dans votre navigateur)

 
 Vos commentaires :

 





 

up