http://www.habiter-autrement.org News > Mobiles >

Tendances


 

Précédente Accueil Remonter Suivante

23-03-2017  

Un logement comme une roulotte

 

Ici, presque tout peut se modifier ! 

C'est le charme de l'amovible dans un environnement stable.

 

 

Moderne et fonctionnel, voilà qui décrit et résume le mieux l'endroit. En fait, les architectes Marie-Claude Hamelin et Loukas Yacouvakis ont déployé tant d'ingéniosité dans cet intérieur qu'on a peine à croire que la surface est si petite. Pourtant, on aura beau arpenter l'appartement tant qu'on voudra, jamais il ne totalisera plus de 500 pi2.

 

À l'origine 

Ce logement parfaitement autonome constituait l'étage d'une maison unifamiliale du quartier Villeray à Montréal. La maîtresse des lieux, enchantée de la transformation, l'appelle, en blaguant, son «Winnebago»! Il est vrai qu'en examinant les lieux, on ne peut s'empêcher de penser aux commodités concentrées d'une roulotte.

1. Ce que l'on a fait

Le premier souci des architectes fut d'éliminer les cloisons. Pour séparer certains espaces, ils ont utilisé des éléments qui, en plus d'être pratiques, ont le mérite de laisser circuler la lumière: des panneaux de verre dépoli isolent la salle de bains du séjour et de la chambre, et des modules de rangement à roulettes délimitent la chambre. Il faut dire que l'appartement bénéficie aussi de deux fenêtres de toit rectangulaires qui répandent leur clarté dans la cuisine et dans la salle de bains. Juste dessous, des bandes de céramique sont incrustées dans le sol. Noire tachetée de blanc dans la salle de bains et, vice-versa, blanche tachetée de noir dans la cuisine!

 

Par ailleurs, sauf dans la salle d'eau, le sol a été entièrement couvert de panneaux de fibre de pin joints par des baguettes d'aluminium. Une association de matières résolument moderne qui a pour effet d'agrandir la surface du sol sans monotonie.

 

2. Un mobilier polyvalent
Pour la conception du mobilier réalisé sur mesure, on a aussi démontré beaucoup d'invention! Par exemple, un des tiroirs coulissants de la base du lit peut servir de table de chevet. Même chose pour le module de rangement à roulettes entre la chambre et la cuisine: lorsqu'il ferme la cuisine, on a accès à une table de travail escamotable et à des étagères où ranger toute la paperasse. Quant au plateau pliant rouge de la cuisine, il devient soit un plan de travail soit un comptoir à déjeuner.

 

Double fonction aussi pour le mobilier acheté tout fait. Ainsi, grâce à son pied réglable, la table basse du séjour se métamorphose en table de salle à manger. De son côté, le canapé-lit peut, lui, recevoir un visiteur! Qui a dit qu'on ne pouvait être accueillant dans un petit appartement…

Partout, les surfaces blanches ou foncées des murs et les rangements de bois sont égayés de bleu, de jaune et de rouge. Moderne et minimaliste, voilà un petit home complet, coquet, qui ne demande qu'un entretien minimal. Un adorable «Winnebago»!

Photo: Mario Dubreuil

Publié la première fois dans Décormag, novembre 1999

----------------------------------------------------------------------- 

Les décorateurs aiment s’exprimer dans de grands espaces. Mais ce sont les petites surfaces qui mettent leur talent à l’épreuve.

 

 

Précédente Accueil Remonter Suivante

up

 Contact pour envoyer votre contribution:  <  <  lreyam <@@@> gmail.com    > >  R. Mayerl
(fichiers word, pdf, , textes, images, vidéos, références, contacts, bibliographie, lien ... )
Précisez bien la page (titre, dossier, adresse URL via "Propriétés" dans votre navigateur)
 

up