http://www.habiter-autrement.org News > Co-housing >

Tendances


 

Précédente Accueil Remonter Suivante

26-01-2015  

La participation des habitants

Points de vue

 

Depuis les années 70, la profession des architectes s’inscrit dans un mouvement de socialisation de l’architecture. Dans le contexte de la réforme des Beaux-arts, et un peu plus tard du mouvement politique de 1968, une génération d’étudiants et d’enseignants en architecture s’est interrogée sur la dimension sociale de l’architecture, sur la formation des architectes et sur l’exercice du métier. Parmi les situations contribuant à cette socialisation de l’architecture, la « participation des habitants » a fait l’objet de nombreuses expérimentations, des architectes ayant été amenés à contribuer aux projets d’associations et de collectifs d’habitants. Quelques architectes ont ensuite fait de cette expérience à caractère militant une compétence spécifique.

De Coninck (F.) et Deroubaix (J.-F.) (dir.) Ville éphémère, ville durable

 

Un peu d’histoire de la participation - Les comités de quartiers - Kroll

Kroll, Lucien, architecte-urbaniste, né à Bruxelles (B) le 17.03.27

Des délicats Le dédain compatissant où les architectes tiennent les habitants, même et surtout lorsqu’ils parlent de participation, est insupportable : « Ils ne savent pas ce qu’ils veulent, ils sont dépassés par les luttes urbaines, ils sont victimes des modèles culturels des médias, ils n’ont aucune culture, ils ne voient qu’à court terme, ils ne s’entendent pas entre groupes voisins, au mieux, ils ne disent rien, etc. mais nous, nous savons »

167 logements à Cergy-Pontoise en participation d'habitants

http://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:Lucien_Kroll 

 

N’étant pas des spécialistes, les habitants ne peuvent établir un projet à proprement parlé. Ils peuvent simplement formuler des idées, dire ce qu’ils veulent : ils n’ont pas un projet d’architecture (à l’inverse de l’architecte) mais plutôt un projet social à donner. Pour que cette participation fonctionne, pour que chacun puisse donner son morceau de projet social, il est important de mettre en place un processus de concertation qui donne la possibilité de confronter les différentes idées émises, qui permette des mises au point successives et enfin qui permette une expression réelle de la demande des habitants.

 

L’architecture participative est, aujourd’hui, souvent utilisée pour justifier des projets auprès du grand public. Loin de cela, la participation des habitants à l’architecture permet de partager un projet de société, rendre cohérents différents désirs de vie, expérimenter d’autres manières d’appréhender sa ville.

Constantin Petcou et Doina Petrescu ont initié l’atelier d’architecture autogérée (aaa), réseau interdisciplinaire qui développe des « stratégies » et des « tactiques » de recherche et d’intervention dans la ville au croisement de multiples points de vue : architectes, urbanistes, artistes, chercheurs, étudiants, activistes, habitants

 

 

Les étapes successives du processus participatif - processus explicatif pour les candidats à un habitat collectif
Roland Mayerl (architecte) - 1976

         

  

 
   

Précédente Accueil Remonter Suivante

up

Contact pour envoyer votre contribution:  < lreyam <(at)> gmail.com > R.Mayerl
(fichiers word, pdf, , textes, images, vidéos, références, contacts, bibliographie, lien ... )
Précisez bien la page (titre, dossier, adresse URL via "Propriétés" dans votre navigateur)
 

up