http://www.habiter-autrement.org News >

Tendances


 

Précédente Accueil Remonter Suivante

Mise à jour : 31-05-2018  

 

Créatifs Culturels et Communs

---------------------------------------------------------------------

---------------------------------------------------------------------

Un peu de théorie

 

La théorie des communs se tient au croisement de l’économie, de la politique, de la philosophie, du droit, et l’on peut dire qu’elle refait surface et se repense au moment de l’attribution du prix Nobel d’économie à Elinor Olstrom en 2009 ( première femme dans cette catégorie ) .

Dans le livre Commun, essai sur la révolution au 21ème siècle , paru en 2014, les deux auteurs, proposent de sortir de la logique qui ferait s’affronter bien publics / Etat et bien privés / marché. Il ne s’agirait plus de désigner des biens, ou des ressources pour leur qualité intrinsèque, comme communs, ou communes, mais de décider d’un système qui régirait la relation entre des individus égaux et des choses. Seul l’acte de désigner des communs fait exister les communs. Ce qui remet au centre de la politique, la co-activité et la décision.

C’est parce qu’une communauté d’humains fait des choses ensemble que l’obligation du politique se fait sentir, et la mise en place de règles d’utilisation. Car, disent les auteurs, renoncer au communisme historique, renoncer au communisme d’Etat, NE REVIENT pas à renoncer à la communauté y compris à la communauté économique. Le terme « Commons » désigne alors non pas une co-appartenance, ou une co-propriété ou une co-possession, mais un USAGE, une co-activité.

Souce: Lien vers France Culture

"Il n'y a d'obligation qu'entre ceux qui participent à une même activité ou à une même tâche!"

 

Bien commun : une définition en construction et en débat.
Sur son blog Alternatives économiques, l’économiste Jean Gadrey propose de caractériser les biens communs en cinq points :
1) Les biens communs désignent des qualités de ressources ou patrimoines collectifs jugés fondamentaux, aujourd’hui et pour le futur (biens communs naturels, cultures populaires, connaissances…) et, par extension, des qualités sociétales et des droits universels (l’égalité des femmes et des hommes dans de nombreux domaines, la sécurité professionnelle des travailleurs, la santé publique…)
2) La qualification d’un enjeu comme bien commun n’a rien de naturel. Les biens communs sont des construits sociaux. Ils doivent être institués. Et c’est un combat, qui met en cause des régimes de propriété, d’appropriation et de responsabilité.
3) L’appellation de biens communs contient à la fois l’exigence d’intérêts communs, d’accessibilité pour tous, et l’idée que la gestion des biens communs est « commune », qu’elle passe par la coopération d’acteurs multiples.
4) Les biens communs ne s’opposent pas aux biens privés.
5) Avec les biens communs comme qualités d’ordre collectif, on n’est plus dans une économie traditionnelle de « production », mais dans une économie du « prendre soin », y compris comme condition de la production de biens privés.
https://www.humanite.fr/l

 

L'innovation à l'heure du bien commun. Un contexte révolutionnaire.
L’innovation doit pouvoir s’inscrire dans un contexte nouveau, celui du bien commun, une ère où les affaires publiques deviennent l’apanage de tous au sein d’un espace public repensé. Celui-ci devient collaboratif et plus démocratique en permettant à l’individu de co-construire, de s’engager et de transformer plus facilement son
environnement. L’innovation pour le bien commun s’impose alors comme un outil d’intérêt public, à la disposition de chacun, qui consiste à élaborer des initiatives, des services, des solutions nouvelles et pérennes en faveur de formes modernes de prospérité partagée et bienveillante.... Par Benjamin Boscher et Xavier Pavie - Février 2018 - PDF 64p

La Fondation pour l’innovation politique est un think tank libéral, progressiste et européen. La Fondation pour l’innovation politique offre un espace indépendant d’expertise, de réflexion et d’échange tourné vers la production et la diffusion d’idées et de propositions. Elle contribue au pluralisme de la pensée et au renouvellement du débat public dans une perspective libérale, progressiste et européenne. Dans ses travaux, la Fondation privilégie quatre enjeux : la croissance économique, l’écologie, les valeurs et le numérique.
http://www.fondapol.org/wp-content/uploads/

Blog trop libre

http://www.trop-libre.fr/

 

L-innovation-a-l-heure-du-bien-commun_2018   (pdf-64p-2958ko))

---------------------------------------------------------------------

---------------------------------------------------------------------

Les créatifs culturels

---------------------------------------------------------------------

Les créatifs culturels (en anglais américain « Cultural Creatives » dont le sens est plus proche de « créateurs de culture », traduction préférée par certains1) sont un vaste groupe socio-culturel qui serait à la pointe du changement social, et qui a été mis en évidence par le sociologue américain Paul Ray et par la psychologue américaine Sherry Anderson. Ils regroupent des individus ayant en commun d'adopter une vision globale et « intégrale » du monde, et le partage d'un ensemble de valeurs. Les individus composant ce groupe socio-culturel cherchent notamment à favoriser la faible dépendance vis-à-vis des modes de consommation industrialisés, de chercher à favoriser le développement personnel et spirituel, de remettre l’humain au cœur de la société, de refuser les dégradations environnementales, notamment celles induites par l'exploitation des ressources naturelles et de rechercher des solutions nouvelles aux problèmes personnels ou sociaux (par exemple sans fausse antinomie entre engagement et vie personnelle). Composant moins de 4 % de la population nord-américaine avant les années 1960, ils rassemblaient 26 % de la population adulte en 1999 (50 millions d'adultes), et 34,9 % de la population adulte en 2008 (80 millions d'adultes).
Cette expression, inventée par le sociologue américain Paul Ray et la psychologue américaine Sherry Anderson a fait l'objet d'un livre: The Cultural Creatives: How 50 Million People Are Changing the World (Harmony Books, Octobre 2000), traduit en français aux éditions Yves Michel, sous le titre: L'émergence des créatifs culturels. Enquête sur les acteurs d'un changement de société. Ce concept, traduit en français par l'expression de « Créatifs Culturels », pourrait également être traduit par les termes de « créateurs de culture » puisque ces nouveaux acteurs seraient, ni plus ni moins, en train d'inventer une nouvelle culture pour le xxie siècle.

 

17% des Français sont des “créatifs culturels”. Et vous ?

Une révolution silencieuse, une nouvelle famille socioculturelle, les créatifs culturels, des « créateurs de nouvelles cultures »
L’Emergence des créatifs culturels, (Ed. Yves Michel, 2001). Une enquête a révélé que 24 % des Américains adultes avaient adopté une façon d’être et de penser qui ne répond plus au modèle occidental « moderniste » – individualisme, capitalisme, divertissement. S’écartant résolument de la « pensée unique », ils placent au cœur de leurs préoccupations l’éducation des enfants, la spiritualité, la politique, les médecines alternatives, la consommation équitable, l’alimentation bio.
Quelle est la différence entre les créatifs culturels, et les babas cool et pacifistes des années 1960 ? La mouvance des années 1960 a été l’une des racines des créatifs culturels actuels. Pourtant, il existe quelques différences importantes. A l’époque, ces mouvements concernaient des jeunes de 18 à 30 ans ; les créatifs culturels sont, eux, répartis à peu près équitablement dans toutes les tranches d’âge. Les pacifistes et les babas cool étaient en rupture avec la société, il s’agissait souvent de marginaux. Les créatifs culturels, au contraire, sont pleinement dans la société, assument leurs responsabilités, et de façon parfois plus importante que la moyenne des Français. Les créatifs culturels ont beaucoup plus « intégré » les valeurs qu’ils prônent.
http://www.psychologies.com/Planete/Societe/

 

Créatifs Culturels Belgique - Comment les femmes sauveront le monde
http://www.creatifsculturels.be/

 

Les Créatifs Culturels : l’émergence d’une nouvelle conscience - Entretien avec Ariane VITALIS auteure du livre Les Créatifs Culturels - mémoire de son master
https://youtu.be/UntBBNVHfHU

Livre: "Les créatifs culturels : l'émergence d'une nouvelle conscience" de Ariane Vitalis juin 2016

La créativité culturelle pour changer la société (Partie 1/2) Vincent Commenne, économiste, ancien responsable de la banque Triodos en Belgique francophone, s’exprime à propos des créatifs culturels
https://vimeo.com/82148248

Les Créatifs Culturels par Patrick Viveret
https://youtu.be/I3VIWrGwYw4



Sites de Consommation Collaborative - L'économie collaborative - Sharing Economy
Pair-à-pair / Peer-to-Peer / P2P
http://www.habiter-autrement.org/01_tendances/33_tend.htm
http://www.habiter-autrement.org/01_tendances/27_tend.htm

---------------------------------------------------------------------

---------------------------------------------------------------------

Les communs

---------------------------------------------------------------------

Un commun est une ressources partagée, gérée, et maintenue collectivement par une communauté; celle-ci établit des règles dans le but de préserver et pérenniser cette ressource tout en fournissant la possibilité le droit de l'utiliser par tous1. Ces ressources peuvent être naturelles : une forêt, une rivière ; matérielles : une machine-outil, une maison, une centrale électrique ; immatérielles : une connaissance, un logiciel. Les communs impliquent que la propriété n'est pas conçue comme une appropriation ou une privatisation mais comme un usage, ce qui rejoint la notion de possession de Proudhon dans Qu'est-ce que la propriété ?. Hors de la propriété publique et de la propriété privée, les communs forment une troisième voie. Elinor Ostrom a obtenu un "Prix Nobel" d’économie pour ses travaux sur les biens communs. Elle parle de faisceaux de droits pour caractériser la propriété commune.
Il ne faut pas confondre un « commun » avec un « bien commun ». Un bien commun est quelque chose qui appartient à tous mais qui n'est pas forcément géré comme un commun
https://fr.wikipedia.org/wiki/Communs

 

Les communs culturels par Philippe Aigrain: Culture et partage: les conditions d'existence des communs culturels  - « Les communs de la nature et des connaissances » journée organisée au laboratoire ISCC le mardi 4 décembre 2012. Les communs sont un espace de réalisation concrète des droits fondamentaux, particulièrement vital dans le champ culturel, parce qu’une part essentielle des pratiques culturelles (de production ou de réception) s’effectue dans un espace non marchand.
http://paigrain.debatpublic.net/?p=6219

 

Communs culturels et nouveaux modèles organisationnels et managériaux. par Laura Aufrere. Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) depuis le 16-02-2018
http://www.theses.fr/s199272

 

-----------------------------------------------------------------

Livres

Commun, Essai sur la révolution au XXIème siècle (La Découverte, 2014) par Pierre Dardot et Christian Laval - refonder le concept de commun pour en faire un principe réel d’action permettant de sortir du capitalisme ... «une activité révolutionnaire ne redeviendra possible que lorsqu'une reconstruction idéologique radicale pourra rencontrer un mouvement social réel». C'est cette reconstruction idéologique que Dardot et Laval appellent de leur vœu.
https://journals.openedition.org/vertigo/15718

--------------------------------------------------------------------

Sites de Consommation Collaborative
L'économie collaborative - Sharing Economy
Pair-à-pair / Peer-to-Peer / P2P
http://www.habiter-autrement.org/01_tendances/33_tend.htm
http://www.habiter-autrement.org/01_tendances/27_tend.htm
 

 

 
Précédente Accueil Remonter Suivante

up