http://www.habiter-autrement.orgNews  

Home Page - Habiter-Autrement


 

Précédente Accueil Remonter Suivante

Mise à jour : 03-10-2017 - Promouvoir le concept d'écovillage en Afrique - Ecovillage Movement in Africa

 

Changements climatiques - Démographie - Immigration

Lutte contre la pauvreté

 

Le mouvement des écovillages doit aussi préciser son rôle et son importance (son possible impact) par rapport à ces quatre facteurs importants pour le continent africain:

 

1. -- Les changements climatiques

2. -- La démographie  et être jeune en Afrique

3. -- L'immigration

4. -- Lutte contre la pauvreté

 

-------------------------------------------------------------

1. -- Les changements climatiques

-------------------------------------------------------------

La température moyenne pourrait augmenter au Maroc de 1.1 à 1.6 °C d'ici à 2030 - De 2.3 à 2.9 °C en 2050 - De 3.2 à 4.1 °C en 2080, - Environ 5°C dans les zones agroclimatiques défavorables. !

 

Migrations, changements climatiques, travail des enfants et emploi des jeunes Septembre 2011 Programme Understanding Children’s Work (UCW) - 105p - Les migrants en provenance de zones rurales, où les effets des changements climatiques se sont le plus fait sentir, constituent plus des deux tiers du million et demi de migrants internes au Sénégal.
http://www.ucw-project.org/attachment/

Le changement climatique, facteur de déstabilisation et de migration. Le rôle du climat dans les migrations actuelles, bien qu’impossible à chiffrer, est plus que probable.
http://www.lemonde.fr/climat/article/2015/09/11/

Afrique, Le changement climatique accélérateur de pauvreté
https://www.youtube.com/watch?v=6GdAi0Nhr1E

 
Le changement climatique est un des facteurs qui facilite le développement du terrorisme et du crime organisé, selon un rapport allemand publié ce jeudi. L’étude met notamment en avant la vulnérabilité des États qui se retrouvent incapables de pallier les conséquences des changements environnementaux pour leur population.
https://reporterre.net/

 

Changements climatiques 2014 Rapport de synthèse GIEC
https://www.ipcc.ch/pdf/assessment-report/ar5/syr/SYR_AR5_FINAL_full_fr.pdf
Changements climatiques 2014: Incidences, adaptation et vulnérabilité - The Intergovernmental Panel on Climate Change IPPC Sixth Assessment Report cycle
http://www.ipcc.ch/report/ar5/wg2/index_fr.shtml

 

Senegal's disappearing villages - Eco-at-Africa
https://www.youtube.com/watch?v=K2mN4FZIAtE

La grande muraille verte au nord du Sénégal - Desert Series: Senegal's Great Green Wall
https://www.youtube.com/watch?v=J_NLti0hJo0

 

Réponses paysannes aux changements climatiques - Selon le rapport mondial 2011 sur l'élevage de la FAO, 120 millions de personnes dépendent de leur bétail pour assurer leur sécurité alimentaire. A l'opposé d'une agriculture intensive, des centaines de millions de petits producteurs dans le monde luttent contre le réchauffement climatique et en sont de fait les premières victimes. VSF Europa, dont Vétérinaires Sans Frontières Belgique est membre, a réalisé cette vidéo dans le cadre de sa campagne européenne de sensibilisation sur le rôle déterminant de l'élevage paysan pour répondre aux impacts des changements climatiques
https://www.youtube.com/watch?v=H-MisfQMWRs
Vétérinaires sans frontières
https://veterinairessansfrontieres.be/

 

-------------------------------------------------------------
2. -- La démographie ... être jeune en Afrique

-------------------------------------------------------------
Les femmes africaines ont 4,7 enfants en moyenne. C’est le taux de fécondité le plus élevé du monde, dont la moyenne globale est de 2,5. Par ailleurs la mortalité maternelle recule de moitié en Afrique.  Parmi les femmes en âge de procréer, 214 millions qui ne souhaitent pas tomber enceintes n’ont pas à leur disposition de solutions pour empêcher une grossesse. Elles sont 155 millions à n’utiliser aucune méthode contraceptive, tandis que 59 millions recourent aux méthodes traditionnelles peu efficaces (retrait ou abstinence pendant les périodes d’ovulation). Conséquence : dans les pays en développement, 43 % des grossesses ne sont pas désirées.
Offrir une protection aux 885 millions de femmes qui ne souhaitent pas tomber enceintes dans les pays en voie de développement coûterait 8,3 dollars par femme et par an.

 

La fécondité africaine alimente les fantasmes. Etat des lieux, alors que 2,5 milliards de dollars supplémentaires seront alloués au planning familial dans le monde.
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/07/12/

Family Planning 2020, organisé par un ensemble d’acteurs publics et privés dont la coopération britannique UKAID, la coopération américaine USAID, le Fonds des Nations unies pour la population ou la Fondation Bill & Melinda Gates (partenaire du Monde Afrique). L’occasion de revenir sur les chiffres négatifs et positifs de la fécondité africaine, sujet qui alimente les fantasmes et soulève bien des polémiques. 

http://www.familyplanning2020.org/

Family Planning 2020 (FP2020) est un partenariat mondial qui soutient le droit des femmes et des jeunes filles de pouvoir décider librement et pour elles-mêmes si, quand et combien d’enfants elles souhaitent avoir.

http://ec2-54-210-230-186.compute-1.amazonaws.com/wp-content/uploads/2015/

 

Pour le devenir de l'Afrique la question démographique est cruciale.
Sans une diminution drastique de la fécondité, comme la Chine l’a fait, l’Afrique s’expose à de graves déboires. Or, la révolution contraceptive tarde à venir.  L'Afrique est le dernier continent à faire sa transition démographique. Mais la bombe démographique en Afrique est néanmoins annoncée.

La mise en place du planning familial reste délicate et se heurte aussi beaucoup à de nombreux préjugés, surtout d'ordre religieux. Beaucoup de fausses informations véhiculent même sur le Net des théories du complot de la part des pays du nord et des sociétés pharmaceutiques.

 

En 2012 à Londres, la fondation Bill et Melinda Gates a relancé les efforts en faveur de la planification familiale à hauteur de 8 milliards de $ sur 8 ans. La lutte contre les fécondités excessives va peut-être prendre le relais de la lutte contre le sida.
On ne peut souhaiter qu’une chose, c’est que l’ampleur des financements internationaux conduise les responsables africains à reconnaître la légitimité d’un devoir d’ingérence démographique. Ce devoir d’ingérence démographique, est plus important que le devoir d’ingérence humanitaire car il intervient en amont, comme moyen de prévention des conflits, et non pas en aval pour en panser les plaies. Il pourrait s’exercer par une conditionnalité de l’aide
La mobilisation en faveur de l’accélération de la transition démographique est en tout cas la priorité absolue, car existe-t-il d’autre alternative en Afrique subsaharienne que le préservatif ou la Kalachnikov ? Copyright Mai 2016-Pourtier/Diploweb.com

 

Contrôler des naissances et le planning familial, pour l'Afrique, pour tenter de faire changer les mentalités - Diaporama par Benjamin Lisan
http://www.doc-developpement-durable.org/

Le ralentissement de la croissance démographique est à l’œuvre partout en Afrique, sauf au Sahel et dans quelques pays d’Afrique centrale.
Aucun de ces pays ne dispose de registre d’état civil. Toutes les données proviennent donc de recensements et d’enquêtes de terrain. Les Nations unies reconnaissent elles-mêmes la faiblesse de ces sources, en particulier pour les migrations. Quoi qu’il en soit, la tendance est là et, en matière de démographie, il faut cinquante ans pour changer de cap.
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/

 

La bombe démographique et le noeud gordien du foncier - Mémoire 2012 par Olivier DIEMBY MALENGA université RDC - Sans une politique de population résolue portant sur l'organisation des flux migratoires et surtout sur les moyens de ralentir la croissance démographique dans ces hautes terres africaines qui comptent parmi les plus prolifiques du monde, il n'y a aucun espoir d'apaisement durable des tensions et de disparition des terribles violences périodiques qui rythment l'histoire des Grands Lacs depuis quelques décennies.
http://www.memoireonline.com/11/13/8016/

 

Depuis 1960, la croissance démographique de l’Afrique subsaharienne a été multipliée par 4, celle des villes par près de 10. Elle s’accompagne d’une prolifération de l’informel et d’immenses quartiers d’habitat précaire : la bidonvilisation peut à tout moment amorcer la bombe urbaine../..

 L’Afrique n’a pas vocation à résoudre les équations écologistes des pays du nord. Le problème tient au fait que la saturation foncière peut être génératrice de conflits. Ces conflits pour la terre ou l’accès aux ressources sont de plus en plus fréquents dans les espaces de forte densité. Le génocide au Rwanda en 1994, point d’orgue de massacres récurrents depuis quelques décennies, peut se lire comme une « régulation démographique et foncière ». Il n’est pas impossible de penser qu’il ait engendré une sorte de catharsis collective : l’Indice synthétique de fécondité est tombé de 8 au moment du génocide, à 4,2 en 2015. Dans le même temps, le taux d’urbanisation a bondi de 5 à 28%.../..
Tout cela se traduit par une urbanisation sans industrialisation, phénomène unique dans l’histoire de l’urbanisation, celle de l’Europe au XIXe siècle, de l’Asie au XXe siècle, qui furent accompagnés par la forte croissance de l’industrie manufacturière, grande pourvoyeuse d’emplois.
Quel avenir pour des jeunes sans travail, socialement marginalisés : délinquance, réseaux de la drogue, recherche du salut dans les formes extrêmes de la religion, dans l’islamisme, embrigadement dans des milices ou des mouvements terroristes ? Ou bien émigration.
https://www.diploweb.com/Le-defi-africain-bombe.html

 

Chômage, violence, désespoir, oisiveté, précarité, aventure, illusion, analphabétisme, illettrisme et sous-éducation.

 

La vulnérabilité dans laquelle vivent bon nombre de jeunes africains pourrait faire de la jeunesse du continent, le symbole primaire de l’insécurité humaine.

Difficile de considérer les flux migratoires sans prendre en compte cette dimension du monde réel.

Qu’est-ce qu’être jeune en Afrique ?

Voilà une question à laquelle il est difficile de répondre avec objectivité, tant la problématique de la jeunesse sur le continent africain est à la fois complexe et délicate. Si selon l’Organisation des Nations Unies (ONU), est considéré de façon universelle et conventionnelle comme jeune, toute personne dont l’âge varie entre 15 et 24 ans, cette définition semble ne pas correspondre aux réalités sociales et sociologiques en Afrique. C’est la raison pour laquelle, la charte africaine de la jeunesse de l’Union Africaine (UA) définit la jeunesse, comme la frange de la population africaine dont l’âge est compris entre 15 et 35 ans.
Un véritable Cocktail Molotov qui devrait faire l’objet d’une attention particulière et être désamorcé, le plus rapidement possible, à travers la mise en place de projets innovants, dynamiques et concrets, qui s’inscrivent dans l’air du temps. Malgré tous ces efforts, il faut reconnaître que 54 ans après les indépendances des pays africains, le continent a été le théâtre de toute sorte de révolutions (souvent sanglantes et parfois meurtrières), sauf celle des mentalités. Et la conséquence, c’est que davantage, « les systèmes éducatifs posent problème, les écoles ont perdu le sens de leur propre rythme, les Universités ne sont plus que l’ombre d’elles-mêmes, les bibliothèques, si elles existent, sont obsolètes, le chômage a fait son apparition et s’est installé durablement en période de crise, et les jeunes continuent de chercher leur place entre violences urbaines et rêves d’ailleurs » [1]. Cette jeunesse, en quête perpétuelle
https://www.diploweb.com/Etre-jeune-en-Afrique-Geopolitique.html

 

-------------------------------------------------------------

3. -- L'immigration

-------------------------------------------------------------

 

Une fois la crise syrienne terminée, l’essentiel de la pression migratoire viendra d’Afrique subsaharienne.

https://www.diploweb.com/Etre-jeune-en-Afrique-Geopolitique.html

 

Les jeunes sont l’avenir. Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, les jeunes femmes et les jeunes hommes sont trop souvent marginalisés et exclus – d’un emploi décent et des processus décisionnels clés relatifs à la façon de répondre aux grands défis auxquels nous sommes tous confrontés.
Dans la plupart des pays en développement, notamment en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et en Asie centrale, une part importante des jeunes vit dans des agglomérations rurales. À mesure que la pression sur les systèmes de production alimentaire augmente, que les économies rurales se diversifient et créent des liens avec les villes et les grandes villes et que le rythme de l’urbanisation s’accélère, la contribution de ces jeunes aux activités productives sera déterminante pour le développement.
 Migrer ouvre potentiellement des perspectives d’emploi et d’éducation décentes pour les jeunes. C’est un élément clé de la transformation structurelle nécessaire en vue de favoriser le développement économique. Parallèlement, l’exode des jeunes des régions rurales pourrait priver les communautés rurales de leurs membres les plus dynamiques et énergiques. Le processus de migration s’accompagne ainsi de possibilités pour les jeunes mais également de nouveaux défis et risques. Les politiques et programmes de développement doivent donc s’efforcer au maximum de tirer profit de ces possibilités tout en minimisant les risques
https://www.ifad.org/documents/10180/88611e89-2416-4ca0-97ea-653272383673

 

Les investissements dans la transformation rurale sont une pierre angulaire de la création d’un environnement favorable, au sein duquel les jeunes ruraux ont accès à des moyens de subsistance durables. C’est une nécessité pour donner aux jeunes la liberté de choisir entre rester dans leurs communautés d’origine pour réaliser des activités productives ou utiliser leurs compétences pour poursuivre des opportunités ailleurs. Afin de garantir ce choix aux jeunes, il convient principalement: de générer des opportunités économiques et des emplois décents dans les zones rurales; d’améliorer les systèmes d’éducation et de formation en milieu rural; de faciliter la participation des jeunes aux processus décisionnels et de planification à tous les niveaux; et d’autonomiser et de protéger les migrants.
https://www.ifad.org/documents/10180/88611e89-2416-4ca0-97ea-653272383673

 

Au Sénégal, l’exode rural se termine souvent en exode en Europe. L’exil comme la seule solution mais la plupart des Sénégalais en exil n’arrivent jamais en Europe! Il s’agit, dans les villages, d’améliorer l’accès à l’eau, aux semences, au stockage local de céréales, et de diversifier les activités par l’élevage de poulets ou de chèvres. C’est le meilleur moyen d’enrayer l’exode des jeunes», explique Ibrahima Diallo, qui travaille notamment en partenariat avec l’ONG romande Nouvelle Planète.
https://www.letemps.ch/suisse/2017/07/18/

Nouvelle Planète à Lausanne en Suisse. Améliorer la situation de populations défavorisées et préserver l’environnement - Soutien à des projets dans 9 pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine, qui répondent à un besoin local. Favoriser les relations directes entre le Nord et le Sud - Organisation de voyages d'entraide dans les pays du Sud - Promotion de jumelages solidaires entre groupes, communes, corps de métiers, classes d’écoles d’ici et de là-bas.
Les projets doivent rapidement devenir autonomes et Nouvelle Planète peut s’en retirer facilement. Nouvelle Planète ne soutient pas le fonctionnement d’institutions.
Nous visons à ce que les bénéficiaires s’approprient le projet le mieux possible.
http://www.nouvelle-planete.ch/

 

-------------------------------------------------------------

4. -- Lutte contre la pauvreté

------------------------------------------------------------- 

Plus de 388 millions de personnes, soit 43% de la population totale vivent dans une situation de pauvreté extrême en Afrique subsaharienne. Ce chiffre a été rendu public par la Banque mondiale dans son rapport 2015/2016. Une situation dont les causes principales sont les conflits et les violences, qui ralentissent la croissance économique et compromettent les progrès réalisés en matière de développement.

L'Afrique reste le continent le plus pauvre du monde. Les populations doivent faire face à l’insuffisance alimentaire, l’absence de travail ou le manque de soins médicaux de base. Parmi les plus touchés par cette situation, les agriculteurs, victimes des changements climatiques et des contraintes bio-climatiques défavorables dans de nombreuses régions.

 

Alors qu'il y a tant de richesse dans le monde, pourquoi y-a-t-il encore tant de pauvreté ? C'est la question que pose La fin de la Pauvreté ?
Des favelas d'Amérique latine aux bidonvilles d'Afrique, des économistes de renom, des personnalités politiques et des acteurs sociaux révèlent comment les pays développés pillent la planète; un saccage qui menace ses capacités à soutenir la vie et accroît toujours plus la pauvreté.
Ce film démontre comment, depuis cinq siècles, le Sud finance le Nord, d'abord à travers les conquêtes, puis ensuite par le truchement de certaines de nos institutions internationales, en imposant des modèles économiques et enfin, il souligne le rôle prédominant de Wall Street.
La fin de la Pauvreté ? offre une contribution éclairée et intelligente à la compréhension des mécanismes qui pérennisent la pauvreté dans le monde. 25% de la population mondiale consomment 85% des richesses et nous consommons 30% de plus que ce que la planète peut régénérer. Nous sommes 6 milliards d'humains sur terre, 1 milliard de personnes ont faim tous les jours... dont 300 millions d'enfants. En 2030 nous serons 9 milliards, peut-on ignorer encore la pauvreté ?
Toutes les 3 secondes, une personne meurt de faim, en majorité les enfants de moins de 5 ans.

La fin de la pauvreté? Vivre avec moins de 1$ par jour - 1:41:13  (1h 44mn)
https://www.youtube.com/watch?v=4nk0AamJSsk

 

L'origine de la pauvreté en Afrique et en Amérique du Sud
https://www.youtube.com/watch?v=k4zMYCZY8W8
Afrique- le continent le plus riche du monde
https://www.youtube.com/watch?v=Z8Dn83JEEWI

 

Pauvreté et misère en Afrique
https://www.youtube.com/watch?v=BuUCQG5SHmE

La pauvreté dans le monde - exode rural, accélération de la crise environnementale
https://www.youtube.com/watch?v=-0CQlQ6qx94

 

Excellente vidéo avec sous-titres en français avec clic sur le petit rectangle avec trois points à droite en bas de l'écran :
Comment éradiquer la pauvreté :  comment gagner cette lutte, 3 bonnes raisons Andrew Youn
3 reasons why we can win the fight against poverty: Andrew Youn · Anti-hunger activist: With One Acre Fund, Andrew Youn is transforming African agriculture by helping farmers overcome the obstacles that hobble their harvests. TED2016
https://www.ted.com/talks/andrew_youn

Finish Poverty - Food-Health-Education-Energy - This website is also an open call to action
http://www.finishpoverty.org/

One Acre Fund ... une armée pour la distribution d'intrants - Market-based strategies to fight rural poverty. Rural poverty is complex, and there is no single solution to the problems farmers face. That’s why One Acre Fund takes a holistic, long-term approach. We offer a complete bundle of services, using a market-based model that helps our organization remain financially sustainable and expand to reach more and more farmers every year.
https://oneacrefund.org/

 

Afrique, Le changement climatique accélérateur de pauvreté
https://www.youtube.com/watch?v=6GdAi0Nhr1E

 

Espoirs: des africains résistent et agissent !

 

Rwanda, Stratégies de lutte contre la pauvreté
https://youtu.be/3L1iq3pQXXQ
Afrique du sud, Système de micro agriculture pour lutter contre la pauvreté
https://youtu.be/VDlfhbBgOYU
En Zambie, un homme combat la pauvreté en construisant une maison en terre .. Il vient de passer cinq ans à fabriquer dix mille briques en argile pour construire la maison de ses rêves. Aujourd'hui, il veut montrer l'exemple à ses voisins pour que tous vivent dans de meilleures conditions
https://www.youtube.com/watch?v=_9vZ7VFONMI

AVSF Les femmes, actrices du développement - Dans le nord du Togo, l'association Agronomes et Vétérinaires sans Frontières agit au côté des femmes pour les rendre économiquement autonomes.
https://www.youtube.com/watch?v=LRLQwit5a-A

AVSF - 5 minutes pour comprendre l'agroécologie - Une agriculture qui permet de consommer + près, + sain + sain et + juste, c'est meilleur pour tout le monde !
https://www.youtube.com/watch?v=-kzbeCxBzeM

Visite du centre de formation en agroécologie du groupement Fiimba (Sampiéri, Burkina Faso)

Formation de 30 personnes par village - Pour manger à sa faim et donner du pouvoir d'achat
https://www.youtube.com/watch?v=kmTYtHdrIPU

Sahel terre d'espoirs 2 : les techniques agroécologiques - Ce film décrit les principales techniques agroécologiques applicables dans les pays du Sahel. Il est produit par les associations humanitaires Case Burkina et YamDaabo - Le Zai mécanisé (cuvettes)
https://www.youtube.com/watch?v=Jdc4lvF4SMc

Sahel terre d'espoirs 3 la lutte contre la désertification Zai et cordons pierreux
https://www.youtube.com/watch?v=jdsF0VEEbYw

Graine de vie Ouganda - Un film documentaire de Laurine Gohier - Ce film dresse les portraits d’agriculteurs Ougandais qui cherchent à obtenir un accès durable à l'eau potable, la sécurité alimentaire ainsi qu'à une nouvelle politique de partage, d'entraide et de préservation de l'environnement. Nous allons aussi à la rencontre de ceux qui jouent un rôle au sein de leur communauté.
https://www.youtube.com/watch?v=o5dPLiAZNlI
 

Réponses paysannes aux changements climatiques - Selon le rapport mondial 2011 sur l'élevage de la FAO, 120 millions de personnes dépendent de leur bétail pour assurer leur sécurité alimentaire. A l'opposé d'une agriculture intensive, des centaines de millions de petits producteurs dans le monde luttent contre le réchauffement climatique et en sont de fait les premières victimes. VSF Europa, dont Vétérinaires Sans Frontières Belgique est membre, a réalisé cette vidéo dans le cadre de sa campagne européenne de sensibilisation sur le rôle déterminant de l'élevage paysan pour répondre aux impacts des changements climatiques
https://www.youtube.com/watch?v=H-MisfQMWRs
Vétérinaires sans frontières
https://veterinairessansfrontieres.be/

Transferts monétaires en Afrique subsaharienne:
Un programme de transferts monétaires sociaux au Malawi - Tracer la voie pour sortir de la pauvreté - une contribution mensuelle de 14 dollars à plus de 26 000 ménages
https://www.youtube.com/watch?v=HxuG7KbHhYs
FAO - De la protection à la production - Le projet PtoP avec l'UNICEF
http://www.fao.org/economic/ptop/fr/

 

Tawaangal - Etre nomade, vivre autrement : Objectifs stratégiques:
> Accès aux services: Le concept de SSB concerne la fourniture de services aux populations, dans l’éducation, la santé y compris la nutrition, la santé reproductive et la distribution d’eau et l’assainissement – à un niveau primaire ou de base.
> Renforcer le plaidoyer : Le principe du plaidoyer est d’exercer une pression sur les politiques, les structures et les médias dans le but de susciter des changements. C’est influencer ceux qui sont au pouvoir afin qu’ils agissent avec plus de justice.
> Éduquer à la citoyenneté : L’Education à la Paix sensibilise aux mauvais effets de la violence par des connaissances sur la façon de gérer les conflits par la non-violence et en créant un désir de rechercher la résolution pacifique des conflits.
> Préserver l'environnement: Le pastoralisme a modifié les milieux pastoraux et la végétation, tout en préservant le renouvellement des ressources. Le pastoralisme est utilisé pour maintenir des milieux naturels ouverts et préserver la biodiversité.
https://www.tawaangalpastoralisme.org/reduire-la-pauvrete
 

Emmaüs en Afrique
https://www.emmaus-international.org/fr

 

 

 

 Précédente Accueil Remonter Suivante

up