http://www.habiter-autrement.org News > Tendances > Vos commentaires sur cette page

Tendances

 


Précédente Accueil Remonter Suivante
 

   

Le ’’PapyLoft’’ révolutionne la maison de retraite

 

Vivre seul, mais ensemble

Face aux besoins des seniors, l’habitat se réinvente. Au choix, parmi les alternatives à la maison de retraite : la cohabitation avec un étudiant ou la résidence en « papyloft ».

 

La Plaine Normande développe le concept du Papy Loft - Le Papy Loft est une marque déposée par  La Plaine Normande

http://www.plainenormande-hlm.fr/actualite.asp?ID=1 

http://www.3evie.com/actualite_235_Le-PapyLoft-revolutionne-la-maison-de-retraite.html 

 

Une filiale de la Caisse des dépôts et consignations a imaginé un nouveau type de résidences pour personnes âgées, baptisé PapyLoft. Implantés à titre expérimental en Normandie, ces logements sociaux de conception inédite devraient rapidement se développer dans le reste de la France, car les besoins en hébergement des personnes âgées ne cessent de croître.

 

 

Destiné aux seniors de plus de 60 ans, qui ont des difficultés à entretenir leur maison (escaliers, jardins...) mais qui ne souhaitent pas entrer en maisons de retraite, Papy Loft propose un logement locatif adapté aux modes de vie des personnes retraitées à faibles revenus.

Lutter contre la solitude, maintenir son autonomie, vivre dans un environnement sécurisé... tels sont les principes qui ont conduit à la création de Papy Loft.
Chaque habitat est indépendant, adapté aux handicaps : accessibilité des parkings, jardins, parties communes, volets roulants électriques, robinets thermostatiques...
Un jardin central, un "espace-club" sont gérés par les locataire pour accueillir amis, voisins, familles...

 

Dans ce quartier très prisé, à quelques kilomètres de la mer, dans une rue baptisée Mozart... on se dit que l’on y coule des jours harmonieux. Mais à voir ces maisons flambant neuves, fleuries et rangées comme un lotissement californien, on se dit aussi que le lieu n’est pas à la portée de chacun. Passé le portail automatique, un jardin intérieur, une pergola, des bancs en teck, des terrasses individuelles, des garages spacieux...

Pourtant, ce sont des logements sociaux. Neuf HLM qui ont la particularité d’être reliés les uns aux autres en une conception unique : le « PapyLoft », entièrement pensé pour les personnes âgées.

 

Né en mai dernier, ce concept est le jumeau d’un autre installé à quarante kilomètres de là. Appelé à se multiplier dans la région mais aussi au plan national, marque déposée, c’est l’ oeuvre d’une société anonyme de HLM, La Plaine normande, filiale de la Caisse des dépôts et consignations.

 

Il s’agissait à la fois de maintenir le lien social et de respecter l’indépendance de chacun. Les concepteurs ont abouti à des maisons individuelles autour d’espaces collectifs. Chaque locataire a son entrée sur rue avec sa boîte aux lettres et, dans le même temps, un accès au jardin central où donne sa terrasse. Sans oublier le « club », salle de détente et de réception pour recevoir.

Ni pavillon ni résidence, ce concept mixte rappelle le béguinage. Il se veut une alternative aux maisons de retraite car il maintiendra plus longtemps la personne âgée à son domicile.

Que ce soit M me Gramet, doyenne de 83 ans, ou M me Hamel, énergique septuagénaire, qui s’est échinée à installer son piano à queue dans son T 2, toutes deux sont ravies du « PapyLoft ». L’une, Parisienne, s’est rapprochée de sa fille, l’autre, habitant Biéville-Beuville depuis toujours, a pu se « refaire ici une indépendance » après son divorce.

« Chacun respecte le voisinage en étant à la fois chaleureux et discret, dit la première. « Un paradis ! s’exclame la seconde. Les messieurs tondent ma pelouse ! Et quand j’étais à l’hôpital pour ma hanche, les voisins venaient ouvrir et fermer mes volets pour que cela paraisse habité !»

Car l’autre atout du « PapyLoft » est de « favoriser le sentiment de sécurité, souligne Eric Thuillez, directeur de La Plaine Normande. Chacun a les volets du voisin à portée de vue, on peut rapidement détecter un problème. »

 

Dans la charte « PapyLoft », les premières règles exigent l’implantation au coeur d’une municipalité et des commerces à moins de 300 mètres. Exigeant sur la qualité de vie, le bailleur social a travaillé en collaboration avec des spécialistes de la personne âgée, des sociologues et un ergothérapeute.

Dans ces logements répartis en T 2 et T 3, de 45 à 63 m 2, avec des loyers compris entre 270 à 400 Euro, tout est adapté et adaptable au handicap : fenêtres surbaissées, prises électriques à hauteur de main, volets automatiques, salles de bains repensées... Pour y entrer, il faut avoir plus de 60 ans et ne pas dépasser un plafond de ressources. « Tout a été pourvu très vite, se souvient Hélène Douet, de l’agence PapyLoft. J’ai dix dossiers en attente. »

Article publié le 13/09/2005 dans Le Figaro

 

Papy Loft à Moult (Calvados)

10 logements construits dont 6 pavillons de 2 pièces et 4 pavillons de 3 pièces.

Maison T2 d'environ 60 m2 / Maison T3 d'environ 73 m2

 

Papy Loft à Biéville-Beuville (Calvados)

9 logements construits dont 6 pavillons de 2 pièces et 3 pavillons de 3 pièces.

Maison T2 d'environ 52 m2 / Maison T3 d'environ 63 m2

 

 

Précédente Accueil Remonter Suivante

up

 Contact pour envoyer votre contribution:  < lreyam <(at)> gmail.com >(fichiers word, pdf, , textes, images, vidéos, références, contacts, bibliographie, lien ... )Précisez bien la page (titre, dossier, adresse URL via "Propriétés" dans votre navigateur)
 
 Vos commentaires :

 





 

up