http://www.habiter-autrement.org News > Tendances  

Tendances

 


Accueil Remonter Suivante
 

   

Les campings deviennent écolos

 

Économies d'énergies, intégration paysagère, matériaux respectueux de l'environnement... C'est le credo des nouveaux campings écolos.

Source: http://www.tpe-pme.com/entreprendre/marches-porteurs/les-campings-deviennent-ecolos.html

 

Dans l'hôtellerie de plein air française, la révolution écologique est en marche. Un mouvement de fond qui devrait rapidement monter en puissance. Un mouvement lancé bien avant les autres, en 1998, par les fondateurs d'Huttopia, Céline et Philippe Bossanne, qui ont ouvert la marche. Leur créneau : concevoir et exploiter des campings-nature dans des espaces naturels d'exception, en minimisant l'impact sur l'environnement. Depuis, d'autres initiatives ont vu le jour. Deux exemples : les campings Les Balcons verts, dont les hébergements et services sont clairement orientés « nature et environnement » ; et le projet Ecocamps, qui expérimente en Aquitaine les méthodes et techniques d'éco-conception dans le secteur de l'hôtellerie de plein air, avec cinq campings pilotes et des constructeurs d'hébergements locatifs.

 

Des clients demandeurs

Étonnamment, à ce jour, personne n'utilise la terminologie « camping écolo » comme argument marketing. Pour Guillaume Béreau, consultant en tourisme et environnement au cabinet conseil François Tourisme Consultants, « la plupart des exploitants se sont engagés dans une démarche d'écotourisme, non pas dans le but d'attirer les clients mais pour défendre les valeurs auxquelles ils croient. » Pourtant, les actions environnementales constituent un avantage concurrentiel de plus en plus déterminant. « La prise en compte des enjeux environnementaux correspond à une demande croissante des clients », confirme Guilhem Féraud, président de la Fédération nationale de l'hôtellerie de plein air (FNHPA). Reste que, pour l'instant, il n'existe pas de normes officielles permettant de distinguer les campings écolos des autres. Tout juste quelques labels (Clef verte, Green Globe...).

 

Deux stratégies sont envisageables : créer un camping écolo, autrement dit aménager un terrain vierge conformément à la démarche Haute qualité environnementale (HQE), ou réaliser des travaux de modernisation dans un camping existant. Dans le premier cas, l'intégration de critères environnementaux intervient dès la conception du terrain et des bâtiments : « Les lignes électriques seront enterrées. Les bâtiments seront orientés plein sud et dotés de baies vitrées pour économiser le chauffage mais préserver le confort des usagers. Ils seront construits avec des matériaux ayant un impact limité sur l'environnement (structures en bois, murs en paille ou en pierre ponce...) », cite en exemple Guillaume Béreau.

 

Un retour sur investissement garanti

À la création, un camping de ce type nécessiterait une mise initiale 10 à 12 % plus élevée qu'un camping traditionnel. Mais les porteurs de projet peuvent prétendre à des aides publiques. Et le retour sur investissement est garanti ! Précisons toutefois que dans l'hôtellerie de plein air, les créations ne sont pas légion.

 

En revanche, les campings existants dont la gestion adopte les principes d'éco-management se multiplient. Ils mettent en oeuvre des actions visant à réduire les déchets, économiser les ressources, mieux faire connaître les milieux naturels, lutter contre le bruit... Cette politique peut même s'appliquer aux achats (papier recyclé, produits détergents à base végétale...). Avec un personnel, bien sûr, formé en conséquence.

--------------------------------------------

 

Jérôme Thévenon, porteur du projet de camping de Bordeaux-Bruges :

«Éco-conception et éco-gestion sont au coeur du projet»

 

Le nouveau camping de Bordeaux-Bruges devrait ouvrir au printemps 2008. Jérôme Thévenon met tout en oevre pour faire de ce terrain de 15 hectares « un poumon en ville ». L'aménagement de cette zone, mise à disposition par les collectivités, participe d'une démarche environnementale globale : « La prise en compte des impacts sur l'environnement concerne aussi bien les infrastructures que la gestion du site, souligne Jérôme Thévenon. Ce camping 4 étoiles sera structuré autour d'une série de plans d'eau et nous installerons des cascades pour couvrir le brouhaha de la ville. Nous utiliserons des matériaux écologiques pour construire les bâtiments. » Centrale photovoltaïque pour alimenter l'éclairage public et chauffer l'eau des sanitaires, récupération d'eau de pluie pour l'arrosage et la piscine, économiseur d'eau, lampes basse consommation... sont autant de solutions envisagées pour réduire la consommation de gaz, d'électricité et d'eau. Également au menu : tri sélectif et produits d'entretien bio. Destiné à accueillir tout type d'hébergement (tentes, caravanes, camping-cars, chalets et mobil-homes), le camping sera aménagé en deux temps. Pour la première tranche de 200 emplacements, l'investissement devrait atteindre 7 millions d'euros. Jérôme Thévenon espère bénéficier de quelques coups de pouce : « La région a mis en place une subvention correspondant à 15 % de l'investissement total, plafonné à 340.000 euros. L'Europe propose également des aides, tout comme l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) et l'Agence nationale pour les chèques-vacances. »

 

Il fait partie des 5 campings pilotes engagés dans le projet Ecocamps expérimenté par la région Aquitaine.

-----------------------------------------------------

Définitions

 

gîtes ruraux

locaux indépendants, maisons ou appartements en maisons rurales construits ou restaurés par des propriétaires ruraux et équipés en vue de la location de vacances à la campagne en toutes saisons, proposés en location au week-end et à la semaine principalement.

activité peu contraignante mais peu rémunératrice, adaptée à la valorisation du patrimoine.

 

chambres d'hôtes

chambres aménagées chez des particuliers en location à la nuitée. Le déjeuner est toujours compris dans le prix de vente, le nombre de chambres d'hôtes est limité à 5 ou 6 par structure selon les départements.

Rémunération du travail modeste, mais résultats intéressants avec une table d'hôtes.

 

gîtes de groupe et d'étape

gîtes de grande capacité pour groupes constitués et structures d'accueil des randonneurs.

 

campings

terrains de camping disposant d'un espace de 300 m2 par emplacement, d'une capacité maximale de 25 emplacements pour les aires naturelles et de 6 emplacements pour les campings à la ferme.

revenu potentiel modeste mais risques limités, clientèle fortement étrangère.

 

fermes-auberges

salles de restauration aménagées sur des exploitations agricoles. Elles servent des spécialités régionales élaborées essentiellement à partir des produits de la ferme.

activité demandeuse de travail pour une rentabilité très variable, difficulté de concilier travaux agricoles et accueil touristique.

 

tables d'hôtes

possibilités de repas offerts uniquement aux personnes séjournant sur l'exploitation, quelque soit le type d'hébergement, chambres d'hôtes, campings...

 

 

Accueil Remonter Suivante

up

Contact pour envoyer votre contribution:  < lreyam <(at)> gmail.com > R.Mayerl

(fichiers word, pdf, , textes, images, vidéos, références, contacts, bibliographie, lien ... )Précisez bien la page (titre, dossier, adresse URL via "Propriétés" dans votre navigateur

 
 Vos commentaires :

 





 

up