http://www.habiter-autrement.org News >

Tendances

 

Précédente Accueil Remonter Suivante

Trek - Trails .... autres Chemins

 

>> Autres trails et autres aventures

>> Les Itinéraires culturels du Conseil de l’Europe

 

à écouter : En marche - Répliques du 3 décembre 2016 sur France Culture
https://www.franceculture.fr/emissions/repliques/en-marche

 

-----------------------------------------------------------------------

Autres trails et autres aventures

-----------------------------------------------------------------------

 

Le Compostelle japonais
Shikoku, l’île aux 88 temples ... sans doute la prochaine destination de Jean-Christophe Rufin, l’auteur à succès d’Immortelle randonnée, qui retrace son expérience sur le chemin du nord vers Saint-Jacques-de-Compostelle. La marche lente, constante, quotidienne, sur 1.400 km est cependant, dans ce monde moderne, un rythme qui conduit au détachement. Dans le vaste mouvement circulaire de notre marche, peu à peu, nous nous sommes détachées des temps du monde. (…) Le bouddhisme Shingon prêche que l’illumination est accessible dans tout geste quotidien, y compris le plus ordinaire dans le contexte le plus banal, qu’il faut se consacrer entièrement à chaque moment, chaque pas, chaque geste. Parallèlement à cela, j’ai appris aussi à me laisser conduire par les gens, à lâcher prise sur la conduite des événements. ... Lien
http://henro.free.fr/

 

Le chemin de Saint Olaf en Suède et Norvège: un vieux chemin de pèlerinage de 580 km de Selånger près d'une ville qui s'appelle Sundsvall à la mer de la côte est jusqu'à Nidaros, l'ancien nom de la ville Trondheim en Norvège .C'est aussi un chemin très connu pendant le moyen age après Jérusalem, Rome et Saint Jacques
http://www.stolavsleden.com/

 

Le chemin des châteaux cathares 254 km, 13 étapes - départ Aude
Le Sentier Cathare relie la méditerranée à Montsegur en passant par les châteaux médiévaux. - A la croisée de la terre et du ciel
Partant des douces rives de la Méditerranée, les chemins cathares vous guident vers un voyage intérieur inoubliable. Montant peu à peu sur les contreforts des Pyrénées, des pentes ensoleillées des Corbières viticoles aux vertes vallées du piémont ariégeois, vous allez vous élever sur un sentier dominé par des forteresses suspendues entre terre et ciel, témoins d'une histoire dramatique et toujours énigmatique.
Poser un pied sur le Sentier Cathare, c’est faire un bond de huit siècles dans le passé. Prendre un grand bol d’Histoire. Sans machine à remonter le temps, simplement à la force du mollet.
http://www.lesentiercathare.com/

 

CORSE - Le GR20 est la grande randonnée mythique de France et certainement d'Europe ! 200 Km de beautés, de difficultés en tout genre et de plaisirs partagés

http://rando-gr20.chez-alice.fr/

http://www.montagne-corse.com/ 

Randonnées dans les Pyrénées et à la Réunion

http://marando.fr.st/  

Recherche de l'or: l'orpaillage de loisir dans le Gard entre Alès et Anduze

http://www.oreval.com/  

France - Roumanie à pied

http://hermaphrodite.fr/article233 

GR en Belgique

http://www.grsentiers.org/ 

 

Ballades en France - Rando

http://www.balades-france.fr/ 

Randos dans le Monde - treck Cuba - chemins solidaires - Séjousr chez l'habitant - avec les p'tits bouts

http://www.inforando.com/ 

Le portail de la randonnée

http://www.la-rando.com/ 

Randonnées nature

http://www.sportnature.net/liens/files/rando_nature.htm 

Rando - Trekking - Bourse aux équipiers, forum info et aides

http://www.rando-trekking.com/ 

Trecks en montagne

http://www.treks-passions.com/ 

Chalets de grande montagne - bergeries - refuges - Randonnées raquettes

http://abris.belledonne.chez-alice.fr/ 

GR-Infos - Les chemins de grande randonnée

http://www.gr-infos.com/ 

Montagne cool

http://www.montagne-cool.com/ 

 

Voyager avec un âne

http://www.anes-nature.com/ 

Les randos à cheval en Arriège - Infos GPS téléchargeables

http://www.equipyrene.com/itineraires/

Un esprit libre à la rencontre de l'humanité Tour du monde avec 5€ par jour

http://www.etherdream.org/pages/projet

 

Itinéraires de Randonnée - Topoguides en téléchargement gratuit pour randonner à pied, vtt ou cheval

Un itinéraire semblable à celui de Compostelle, la foule en moins, qui vous conduira vers la ville éternelle

http://perso.orange.fr/tr.girouet/uranus/ 

L'itinéraire de Rocamadour, qui s'étend sur près de 300km, traverse le Causse de Gramat, le Haut-Quercy et l'Agenais

http://perso.orange.fr/cheminsdecompostelle/Leschemins/voie-du-puy-rocamadour-ET.html

Forums discussions - critiques 

http://www.courirlemonde.org/ 

http://www.aucoeurduchemin.org/ 

Tour du Mont-Blanc ou le Tour du Queyras

http://randonnee-liberte.pedibus.org/ 

 

Les Balades et Randonnées de Fred - GPS Carte cliquables - Tous les détails hébergements tel / E.mails

http://frederic.legendre.free.fr/Pages/Utile.html 

 

My trail and trips of Christine Hiking:Pacific Crest Trail: 4.260 km, Continental Divide Trail: 5.000 Km, Appalachian Trail: 3.340 km ....etc - "I am a very happy hiker! I met so many people who are not living their dream - because of family, lack of money, alcohol or whatever reason. I do live my dream now and I feel very fortunate to be able to do so. I feel like Alice in Wonderland. Life is like a colourful picture-book catalogue full of adventures in front of me. And I just have to point at one I like and do it! It feels great! Completing the triple crown does not feel like the end of something, it is just like one step of a big trip. There are so many more things I want to do! Life is good!"
http://christine-on-big-trip.blogspot.ch/

I used to be a responsible hard-working German citizen and even a successful career woman for many years. I drove a nice company car, had a secretary and a good salary. I liked my job and was quite good at it. Back then my friends called me Christine.

At age 36 I got fired - and although I didn't see it like that back then, this was the best thing that could have possibly happened to me. It gave me the chance to go on my first long-distance hike, the Pacific Crest Trail in the US. After 2 weeks on the trail I knew that this was what I had been looking for. I knew that I would eventually hike all three long-distance trail in the US and get the Triple Crown. Although I went back to work, the Triple Crown was not a question of "if" anymore, but only a question of "when". On the trail I got my trail name "German Tourist" and from then on my hiking friends called me "GT"
At age 40 I stopped working. I had always liked my job and had been very successful in it, but I also liked hiking. I had worked like crazy for many years dedicating almost all my life to my business career - and now it was time for change. From now on I would focus all my energy on living an outdoor life. I gave up my apartment, put all my wordly belongings into a storage unit and set off on my first round the world trip.

At age 41 I had completed the Triple Crown: I had hiked the three long-distance trails in the US, the Pacific Crest Trail, the Continental Divide Trail and the Appalachian Trail. I had hiked 13.000 km and spent 15 months on the trail, but I still was not tired of hiking. I wanted more!

I started to diversify my outdoor life: I bought a great touring bike and started cyling. First I cycled across Europe committing all sorts of rookie mistakes. In Australia I met a British round-the-world cyclist and we ended up cycling together for 7 months and 13.000 km - after that and some shorter bike trips on my own I don't think I am cycling rookie any more now. After a couple of short paddling trips I also decided to start paddling in all seriousness on a thrupaddle of the Yukon. Although the Yukon trip went awfully wrong I got hooked on long-distance paddling immediately.


At age 46 I still have not had enough. I am now alternating between hiking, cycling and paddling in countries where the exchange rate is favourable for me - I have to survive on a very frugal budget now. Every one or two years I come back to Germany for a couple of months for medical check ups, bureaucratic stuff and to plan my next trip. By now I have hiked about 32.000 km, cycled about 22.000 km and paddled about 5.000 km. In the last years I have spent many more nights outdoors in my tent than sleeping under a roof. I consider myself a very lucky and happy person and I hope to encourage other people to pursue a similar lifestyle through my blog. Live your dream - you can do it, too!

"Wild" - Or how hiking the PCT is not like
I have now watched the movie "Wild" twice. There is no accounting for taste - and therefore I don't want to say it is a good or a bad movie. There have been long and heated discussions in the outdoor community about Cheryl's ridiculously heavy backpack, about her perceived lack of "Leave no trace" ethics and about too much "drama" or "sex and drugs and rock'n'roll" in an outdoor movie. Not much more to be said about these topics.
But there is one topic in the movie that has been wildly exploited in the media reviews - without much response from the outddoor community: the gender issue.
Cheryl's role as a sexually harrassed female is a recurring theme in the book and movie and most female critics dwell on this subject in their reviews.

http://christine-on-big-trip.blogspot.ch/

 

Témoignage : GR 10 La grande aventure de la traversée des Pyrénées
http://www.gr10.fr/
En 2015, j'ai commencé la Traversée des Pyrénées avec mon fils Loris (GR10). Ce sera notre objectif pour quelques années car nous avons l'occasion de marcher ensemble sur une longue période en juillet seulement. Nous avons donc commencé par la partie Centrale du GR 10 que nous avons parcouru pendant 9 jours en juillet dernier et en autonomie (tente pour la nuit). C'était une expérience inoubliable qui me comble doublement : pouvoir partager avec mon fils deux de mes passions : la randonnée et la montagne. Cela nous donne aussi l'occasion de parler énormément.
Comme équipement, j'ai investi dans une tente Ferrino (Light tent) 3 places où nous sommes très à l'aise à 2 avec les sacs, chaussures, bâtons, etc.. Elle est très légère et pas encombrante et (et j'ai eu l'occasion de le tester) très efficace sous la pluie.
J'avais vraiment préparé les sacs avec soin et tout pesé de façon à ne pas nous alourdir inutilement. J'ai un sac Millet 60L assez léger (j'ai du investir car mon ancien était un peu lourd même vide) et Loris un sac de 36L. Le mien pesait au départ entre 15 et 16kg et celui de Loris 7kg. Quand Loris sera plus grand, nous pourrons mieux équilibrer les charges. A ce poids, il faut ajouter l'eau. Nous avions pris des sacs de couchage légers mais chauds (duvet) et des tapis de sol (je vais investir dans des matelas auto gonflants cette année car un des tapis est un peu léger et nous interchangions un soir sur deux).
Nous avions emporté un réchaud léger mais suffisant pour les petits déj, thé et repas du soir. Pour le petit déj : muesli et biscuits + thé. Pour le soir : riz le plus souvent et sardines par exemple. Pour le midi j'achetais du pain de campagne quand je me ravitaillais et charcuterie + fromage. 'avais emporté fruits secs et barres de céréales pour neuf jours. Quel bonheur de voir le sac s'alléger jour après jour ....
Nous bivouaquions toujours à côté d'un refuge car le bivouac est règlementé dans le parc des Pyrénées. Un soir nous avons dormi en refuge car la zone de bivouac était inondée.
Nous avons eu deux jours de pluie (forte parfois) avec tous les désagréments qui vont avec.... Les traversées de torrents sont parfois une peu délicates ...
En revanche, j'avais tenu à prendre une cape de pluie qui a vite été déchirée (j'avais hésité entre mes 2 et pris la moins lourde .... erreur !!). Résultat : mon duvet était très humide un soir.
Il est possible aussi de prendre uniquement les repas du soir au refuge (ce que nous avons fait parfois, notamment le jour où nous n'avons aps pu planter la tente). En général, on a accès aux sanitaires. Il y a rarement des douches.
Pour l'eau, nous remplissions les gourdes dès que possible (2 chacun), soit dans les refuges, soit dans les villages quand on redescendait dans la vallée. Nous n'avons jamais été à court. J'avais emporté des pastilles aquatab aussi.
La portion du GR 10 faite en juillet dernier a un côté pratique pour le ravitaillement car on alterne sommets et vallée. J'avais donc calculé mes ravitaillements en fonction de cela.
J'avais tout consigné dans un fichier excel (ci-joint). C'est vrai que l'investissement est à faire au début pour avoir du bon matériel (tente, sacs à dos, sacs de couchage, réchaud, lampes frontales... mais j'étais déjà presque équipée.), mais ensuite, si l'on bivouaque tout le temps c'est beaucoup plus économique.. Comme j'ai prévu de faire le GR10 en intégralité (sur plusieurs années) et que sur certaines portions, il n'y a pas forcément de refuge, la tente était indispensable...
Il faut éviter d'acheter les ravitaillements dans les refuges car les prix sont vraiment exagérés (eh oui, il faut payer le transport en hélico).
Enfin, voilà, c'est une formidable aventure et un (petit) défi que je me suis lancée... J'espère aboutir. De toute façon, j'avais prévu des étapes très raisonnables et adaptés à Loris. Je marche à son rythme et tout va bien. Parfois les dénivelés sont importants. Il a un peu ralé le premier jour mais après, il a très bien marché.
Pour revenir au point de départ, j'avais prévu de le faire en bus (avec changement car ce n'est aps la même vallée)?. Nous avons fait du stop (3 fois) et cela a vraiment très bien marché !!!   Christine A. (juillet 2015)

 

--------------------------------------------------------------

Randonner ce n'est pas abattre le plus de kilomètres possible à la journée. Nous laissons cela aux accros de la performance. Randonner ce n'est pas seulement atteindre un but en un nombre de jours donné. Randonner c'est avant tout, une démarche, une disponibilité de l'esprit.

http://www.verscompostelle.be/rareflex.htm

 

Comme on élimine de son sac à dos tout poids inutile, quand on commence une grande randonnée, on se débarrasse au maximum de ses obligations habituelles. Comme son matériel, on réduit ses besoins au minimum vital. Avoir de quoi combattre la chaleur, la pluie ou le froid.. Avoir de quoi apaiser sa faim et sa soif. Avoir l'équipement ad hoc pour marcher longtemps et dans le confort. Et surtout, avoir avec soi une petite tente qui permettra une totale liberté de mouvement. Rien de tel pour réapprendre à savourer intensément les petites choses de la vie qui prennent de ce fait une dimension nouvelle : la petite tasse de café que nous nous chauffons le long du chemin à la pause, la sieste que nous nous gréons à midi avant de reprendre la route, les quelques minutes que nous nous accordons dans la fraîcheur d'une antique chapelle, les coloris des sous-bois de feuillus qui nous éblouissent à l'automne, le chamois qui continue à brouter, à quelques dizaines de mètres du sentier, sans lever le museau à notre passage, le bonheur que rencontrer un ruisseau par une journée de canicule peut représenter, la sensation de plénitude qui s'empare de nous après une journée bien remplie et une fois la tente dressée, quand nous nous relaxons devant un paysage de montagne qui s'étale presque à l'infini dans toute sa majesté et sa pureté première ! Et ne parlons pas de l'étonnante limpidité du ciel et de l'intensité des étoiles, la nuit à plus de 2000 mètres d'altitude. La vie elle-même prend un sens différent.

 

«Itinérer» c'est en quelque sorte retrouver une liberté, dont le monde moderne, fait de contraintes, nous prive trop souvent. En randonnée, on retrouve une disponibilité pour l'imprévu, l'inattendu, le coup de cœur. On se met dans un état de réceptivité. On est prêt à tout instant à 'flasher' sur un beau paysage, à s'attarder devant un spectacle naturel ou culturel. On se sent ouvert. On peut prendre le temps de parler avec les gens quand on en rencontre, d'observer des animaux, de faire un détour quand l'occasion se présente.

La notion même du temps contraignant, stressant, imposant des délais, se modifie. «Allah nous a donné le temps, mais il n'a rien dit de la hâte», dit un proverbe touareg ! On peut à nouveau avoir, se laisser, prendre, le temps. Le but de la randonnée, l'itinéraire, le Gr lui-même, peuvent devenir accessoires, perdre de leur caractère impératif. Qu'est-ce qui nous empêche de modifier notre itinéraire, de perdre notre sentier pour le retrouver un peu plus tard, d'écourter ou d'allonger ? Est-ce si grave de ne pas aboutir à l'étape prévue ?

 

La randonnée ... / ... rétablit le contact entre nous et la nature, parfois même une nature presque sauvage où les traces de l'homme se font très discrètes. Dans cette « sauvagerie », que d'autres appelleront « authenticité » (heureusement ces régions préservées sont encore très nombreuses en France et ailleurs en Europe - par contre, elles ont hélas presque disparu en Belgique-), il est possible de goûter à nouveau le silence et la solitude, de se débarrasser de cette gangue de bruit de fond qui nous colle à la peau dans nos milieux urbains, d'oser marcher, être, seul(s) sans crainte ni oppression, en quelque sorte de se retrouver ! Mais surtout ce n'est qu'en marchant, ce n'est que grâce à la lenteur de ce mode de déplacement qu'on peut véritablement s'imprégner de la beauté de cette nature « revisitée », qu'on peut vibrer et savourer pleinement cette émotion toute sensuelle. Et ainsi, randonner c'est aussi ressentir profondément notre appartenance au milieu qui nous entoure ! Enfin, est-il exagéré de dire que, quand nos sentiers nous font pénétrer au plus profond de la forêt, ce quelque chose de mystérieux qui fait de la forêt un élément constitutif de l'inconscient populaire, ce quelque chose d'indéfinissable devient presque palpable ?

 

Randonner de cette façon, c'est aussi la porte ouverte aux rencontres, fortuites la plupart du temps, mais ô combien enrichissantes. .../...

Bien sûr, nous ne traversons pas leurs villages comme des zombies l'œil rivé sur notre podo ou comme des touristes uniquement préoccupés de photos. Nous préférons le regard direct au regard différé. Nous ne nous sentons pas non plus obligés d'observer les gens du cru avec des airs d'anthropologues ou d'entomologistes. !

Quel randonneur n'a pas connu cette délicieuse sensation de bien-être qui s'empare du corps, lorsque, après quelques kilomètres de marche, la lourdeur du sac s'évanouit, les jambes semblent avancer sans peine, sans qu'on les perçoive encore. Et quand la mécanique est à son couple optimal, l'esprit se vide progressivement, l'être tout entier entre dans une sorte d'état second. Marcher n'est-ce pas pratiquer le plus efficace des zen ?

Autre sensation agréable que la grande randonnée en autonomie permet d'expérimenter : ne dépendre de personne, pouvoir se passer pendant sept, dix jours ou plus, de voiture, de télévision, de téléphone portable, etc., de tout ce confort douillet et de cette dépendance dans laquelle la technologie moderne nous enferme.

 

Bien sûr, il ne faut pas verser dans un angélisme béat. Je dois à la vérité d'avouer qu'en randonnée il nous arrive de trouver le sac à dos (trop) lourd, de sentir que nos jambes s'appesantissent. Sous une pluie battante et prolongée, nos mines ont tendance à s'allonger et notre belle humeur à virer au sombre. En un mot, la randonnée connaît aussi ses moments pénibles, voire désagréables. Mais ils sont vite oubliés. Mieux encore, ils nous procurent parfois même, a posteriori, un sentiment de satisfaction : c'était dur, mais nous avons été capables de surmonter les difficultés !

.../... On the road again  - Léon LAMBIET (février 2002).
http://www.verscompostelle.be/rareflex.htm

 

"Le vrai domicile de l’homme n’est pas une maison mais la route, et la vie elle-même est un voyage à faire à pied." Bruce Chatwin

--------------------------------------------------------------

------------------------------------------------------------

Les Itinéraires culturels du Conseil de l’Europe:

Vingt-neuf Itinéraires culturels sont aujourd’hui labellisés par le Conseil de l’Europe.

Cultural Routes - de l’Institut européen des Itinéraires culturels - The Santiago De Compostela Pilgrim Routes - Since the discovery of the supposed tomb of Saint James Major in the 9th century, the Santiago routes have played a vital role in the development of European culture.
http://culture-routes.net/

PERSONNAGES EUROPÉENS
1- Saint Martin de Tours, personnage européen, symbole du partage
2- Les voies de Mozart
3- L’itinéraire Schickhardt
4- La route de Don Quichotte
5- Les routes des Phéniciens
6- La Via Carolingia
7- Transromanica - Itinéraires de l’art roman en Europe
8- La Via Regia

LES CHEMINS DE PÈLERINAGE
9- Les chemins de Saint-Jacques
10- La via Francigena
11- Les chemins de Saint Michel
12- Les routes de saint Olav

L’INFLUENCE MONASTIQUE
13- Le réseau des sites clunisiens
14- Route européenne des abbayes cisterciennes
15- Vikings et Normands - Patrimoine européen
16 - Sites, routes et monuments hanséatiques

PATRIMOINE INDUSTRIEL EN EUROPE
17- La route du fer dans les Pyrénées
18- La route du fer en Europe centrale
19- Les parcs et jardins, le paysage
20- Les architectures militaires fortifiées en Europe : itinéraire Wenzel et itinéraire Vauban

AUTRES
21- L’héritage Al-Andalus
22- Le chemin de la Langue castillane et son expansion en Méditerranée
23- Itinéraires européens du patrimoine juif
24- Itinéraires européens du Patrimoine des migrations
25- Les routes de l’olivier
26- Iter Vitis - Les chemins de la vigne en Europe
27- Chemins d’art rupestre préhistorique
28- La route européenne des Cimetières
29- La route européenne du patrimoine thermal et des villes thermales

-------------------------------------------------
Voir aussi: Voyager quand on est une fille…

http://www.indigenousworldtrip.org/voyager-quand-est-une-fille/

En voyage, surtout pour un voyage de longue durée, le sac-à-dos c’est notre maison ! Le but : qu’il soit complet, car une fois parties on ne peut pas revenir en arrière, mais également léger, parce que l’idée c’est de ne pas avoir à tout abandonner sur le chemin. La tâche est donc compliquée… et encore plus quand on est une fille !

L’ESSENTIEL
Sac à dos à Zip de 50 Litres étanches
2 sacs légers à porter en bandoulière
2 paires de chaussures de rando (aux pieds)

VÊTEMENTS (pour chacune)
1 paire de baskets légères
1 paire de sandales/tongs
1 chapeau
1 paire de lunettes
1 foulard/paréo
3-4 paires de chaussettes (dont une paire Woolpower 2/3 de laine de Mérinos fine 1/3 de fibre synthétique)
6 culottes
3 soutien-gorges
1-2 maillots de bain
1 short
1 jean/pantalon roots
1 leggingg pour les nuits froides
1 débardeur
1 t-shirt manches longues
1 t-shirt manches courtes
2 chemises manches longues (très pratique car sèchent plus vite qu’un t-shirt et les marches se remontent)
1 polaire
1 veste à capuche

HYGIÈNE
Savon magique du Dr BRONNER (permet de se laver le corps, les dents les cheveux et même les vêtements)
2 Brosses à dents
Lentilles + produit nettoyant/désinfectant/stérilisant
Lingettes pour bébés (toujours pratique pour se rafraichir lors d’un long trajet en avion ou en train)
Crème solaire !!!
Une « petite » trousse de toilette avec coupe-ongles, pince à épiler, cotons tiges, peigne, rasoir, déo, un miroir, des élastiques pour les cheveux.
Tampons (dans certain pays il est parfois encore difficile d’en trouver)
Boules Quies (trés utile pour les voyages en bus)
Serviette microfibre
Le petit plus : un crayon noir, un mascara et quelques petites boucles d’oreilles
Labello
Gel antibactérien

SANTÉ
Smecta
Antidiphtérique
Antibiotique à large spectre
Doliprane
Pansements
Antiseptique
Anti-moustique (Insect Ecran pour les vêtements tentes … et un autre pour la peau)
Collyre
1 Steripen
Anti-inflammatoire
Kit de suture
Couverture de survie
Traitement curatif du paludisme

SÉCURITÉ
Pochette secrète (pour y ranger papiers et argent, pour nous, une chacune)
Copie des papiers + copie scannée enregistrée dans la boite mail
Billets d’avions (pour prouver aux services d’immigration que l’on va bien sortir du pays)
Carnet de vaccinations
Carnet d’adresses utiles (hôpitaux, ambassades contacts dans le pays …)
Quelques photos d’identité (à prévoir pour les Visas)

BOITE A OUTILS
Corde à linge avec quelques épingles
Réveil à pile (ou montre avec réveil)
Mini trousse de couture
Sacs de congélation à zip
Tupperwares (1 petit pour le savon, 1 pour les médicaments puis un autre un peu plus grand pour ranger les accessoires fragiles et servir de « fourre-tout » par ex : lunettes, labello, mouchoirs, crayon …)
2 sangles (une à clip et une à coulisse)
Click-away (évite les démangeaisons après piqûres)
Jeux de cartes
Pierre à feu/briquet
Couteau Suisse
Opinel
Un harmonica ou un ukulélé
Prise universelle
Papiers (journal de bord) crayons
2 cadenas « TSA » ce qui signifie que ces cadenas sont reconnus par les autorités de transport américaines. Les douanes peuvent ainsi ouvrir vos bagages sans endommager votre cadenas.
Cadenas avec câble Pacsafe (pour pouvoir attacher son sac dans un train à couchette, dans une galerie de bus ou bien dans une auberge de jeunesse)
Scotch (pour compléter le journal de bord avec des petits souvenirs, ticket de bus, de bateau, fleurs, petits mots …)
Guides et cartes
Éventail
Papier toilette

MATÉRIEL DE CAMPING
1 mini tente ultra légère
2 sacs de couchage basses températures, étanches et résistants
2 sacs à viande (draps de secours)
2 matelas de sols
2 oreillers
2 moustiquaires
2 lampes frontales + lampes de poche
2 ponchos (pour nous protéger en même temps que le sac à dos en cas de pluie)
1 gourde
Petite vaisselle : 2 fourchettes, 2 cuillères, 1 casserole, 2 tasses

MATÉRIEL INFORMATIQUE
Mini ordinateur ou tablette (avec clavier et port usb)
Appareil photo numérique/caméra
Téléphone
Ecouteurs
Cartes SD
Disque dur externe

 

 

 

Précédente Accueil Remonter Suivante

up

 Contact pour envoyer votre contribution:  < lreyam <(at)> gmail.com >(fichiers word, pdf, , textes, images, vidéos, références, contacts, bibliographie, lien ... )Précisez bien la page (titre, dossier, adresse URL via "Propriétés" dans votre navigateur)