http://www.habiter-autrement.org News > Genre habitat  >Vos commentaires sur cette page

Tendances


 


Précédente Accueil Remonter Suivante
 

   

La maison de Mademoiselle B - Architecture au féminin

 

UNE ACTION DE SENSIBILISATION À L’ARCHITECTURE -

DU 8 MARS AU 30 AVRIL 2011  À LA FONDATION POUR L’ARCHITECTURE, BRUXELLES DANS LE CADRE DU PROGRAMME « ARCHITECTURE AU FEMININ »

Dans la gamme étendue des expositions temporaires présentées par la Cité de l’architecture & du  patrimoine, «La Villa de Mademoiselle B» tient une place à part.

Imaginée par l’architecte Fiona Meadows autour d’une célèbre poupée, l’exposition prend

d’emblée le parti de la fantaisie. Dix femmes architectes ont eu carte blanche pour réaliser chacune  une pièce à l’intérieur d’une grande villa-maquette découpée en neuf tranches.

Fiona et ses complices réussissent à «  parler architecture  » en nous faisant sourire. Dans un esprit  humoristique et décalé, elles ont réuni autour de la Villa de Mademoiselle B une équipe créative aux multiples talents. Ne boudons pas notre plaisir! Cette création se déguste comme une friandise acidulée, multicolore et pleine de surprises.

Mais à travers le jeu et le rêve, la commissaire, également enseignante en école d’architecture, vise

surtout à mettre en relief la créativité de femmes architectes dans le contexte français

contemporain. Cette ambition fait aussi partie des missions de notre jeune Cité.

François de Mazières

Président de la Cité de l’architecture & du patrimoine

 

Le festival Croisements propose une exposition très originale, imaginée par l'architecte Fiona Meadows, autour de la célèbre poupée Barbie. En effet, cette exposition prend d'emblée le parti de la fantaisie : dix femmes architectes ont eu carte blanche pour réaliser chacune une pièce à l'intérieur d'une grande villa-maquette découpée en neuf tranches.

 

10 architectes françaises ont été invitées par la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris à concevoir les pièces de la villa de Mademoiselle B. Au-delà de l'aspect strictement ludique et iconoclaste, l'exposition questionne les modes et les styles de vie actuels et propose des approches alternatives à la vie domestique standardisée. Présentée à Kaohsiung du 26 avril au 26 août 2009, l'exposition s'est enrichie de nouvelles créations d'artistes tawainais (architectes, stylistes…)

 

L'aventure a débuté le 8 mars, Journée internationale de la femme, par un tirage au sort qui a attribué à chaque architecte une pièce de la villa :

 

La poupée est une représentation à un sixième de la grandeur d’une personne.

La villa sera donc au 1/6 d’une maison réelle et sera constituée de 9 bandes identiques, chacune avec un univers particulier conçu par une femme architecte.

1- URBAN COTTAGE (Dominique Jakob)

Le plaisir d’avoir ses amis chez soi, en toute autonomie : people et jetsetters croisés en boîte, dans un festival, sur un plateau télé, personnalités rencontrées à l’Unesco, dans un symposium ou lors de missions humanitaires au bout du monde ou juste à côté… Ou tout simplement le plaisir de recevoir ses copines pour des “pyjamaparties” façon Star Académie.

Dominique Jakob a planché sur l'espace réservé aux amis, Urban Cottage ; www.jakobmacfarlane.com

2- TREASURE ISLAND (Anne-Françoise Jumeau et Emmanuelle Marin-Trottin)

Le plaisir du point « 3 G » : garage, grenier, galerie d’art, un espace qui intègre la voiture ou tout autre moyen de transport comme une œuvre d’art, entourée d’objets fétiches collectés lors de journées vide-grenier.

Anne-Françoise Jumeau et Emmanuelle Marin-Trottin ont gagné l'espace le plus polyvalent, un garage qui serait aussi une galerie d'art et un grenier, Treasure Island ; http://archiguide.free.fr/AR/Peripheriques.htm

3- LUNCH BOX (Isabel Hérault)

Le plaisir de la bouche, le goût mais aussi l’odorat, la vue, le toucher. Cuisine bio, moléculaire, traditionnelle… sans oublier le grignotage. Un espace où loger fourneaux, piano, table de banquets, table à thé…

Isabelle Hérault a concocté une cuisine à recevoir, Lunch Box ;

www.herault-arnod.fr

4- BLABLABLA LOUNGE (Gaëlle Hamonic)

Le plaisir de palabrer au coin du feu, de faire la fête, ou de réunir en petit comité une association caritative, politique ou de quartier. Sofas, bar, chandeliers, narguilés…

Gaëlle Hamonic s'est concentrée sur le salon, Blablabla Lounge ; http://archiguide.free.fr/AR/hamonic.htm

5- I.T. LAB. (Florence Lipsky)

Le plaisir du numérique sous toutes ses espèces : espace de travail, de création, de loisirs. Se

connecter sur MSN, chatter, jouer à la James Bond girl, se faire des toiles sur son home cinema.

Florence Lipsky a conçu un bureau multimédia, I.T. Lab ;

www.lipsky-rollet.com

6- BEAUTY BUILDING SPACE (Karine Herman)

Le plaisir de se faire belle, de se livrer sans complexe au narcissisme, de se métamorphoser, se travestir, ou de s’entraîner : fitness, maquillage, essayages. Galerie des glaces, dressing, podium pour se faire des défilés…

Karine Herman a peaufiné un mégadressing-salle de gym, Beauty Building Space ;

www.k-architectures.com

7- BODY & SOUL BOUDOIR (Sophie Delhay)

Le plaisir du repos corps et âme : se relaxer dans un bain, rêver dans son lit ou dans ses livres, faire du yoga, recevoir son psy ou son coach, méditer, créer son propre autel des ancêtres…

Sophie Delhay a construit une chambre à méditer, Body & Soul Boudoir ;

www.sophie-delhay-architecte.fr

8- SECRET GARDEN (Raphaëlle Hondelatte)

Le plaisir d’un vrai jardin secret, pour y cacher son « doudou », écrire son journal intime, stocker ses portraits de famille ou tout simplement se réfugier aux toilettes (peut-être le meilleur endroit pour pleurer…).

Raphaëlle Hondelatte a réfléchi sur la quintessence de l'intimité, Secret Garden ; www.hondelatte-laporte.com

9- PET LAND (Archi media girls)

(Bande réalisée lors des ateliers pour les enfants).

Le plaisir de donner à ses amis de compagnie, à plumes à poils ou à écailles, une véritable

ménagerie, un espace de jeux sans cesse renouvelé.

Archi media girls propose aux animaux une boîte de nuit évolutive, Pet Land www.citechaillot.fr

 

 

Fiona Meadows, commissaire de l'exposition, est diplômée de l'école d'architecture de Paris-La Villette en 1990. Elle a créé l'agence Archi media, avec Frédéric Nantois, en 1992.

 

Ses expositions :

La maison du divorce, Veules-les-Roses, 2002

La maison du divorce, sea sex and sun, Benifallet, Espagne, 2003

U.R.L. 2, Lille, 2004

 

En partenariat avec la Cité de l'Architecture et du Patrimoine, le Musée des Beaux-arts de Wuhan, Kaohsiung Museum of Fine Arts, le Ministère de la Culture et de la Communication en France, et l'ambassade de France en Chine

 

 

Source : french.china.org.cn  ... 2010/04/22

 

u

Précédente Accueil Remonter Suivante

up

 Contact pour envoyer votre contribution:  < lreyam <(at)> gmail.com >(fichiers word, pdf, , textes, images, vidéos, références, contacts, bibliographie, lien ... )Précisez bien la page (titre, dossier, adresse URL via "Propriétés" dans votre navigateur)