http://www.habiter-autrement.org News > Autres modes >Vos commentaires sur cette page

Tendances


 

Précédente Accueil Remonter Suivante

06-12-2014  

Rural Studio - Une oeuvre architecturale et sociale

 

Alabama - Samuel Mockbee lance en 1993 « Rural Studio ». Un projet d'architecture mené en collaboration avec une université de l'Etat qui propose chaque année, à une trentaine d'étudiants, de concevoir et de construire des maisons pour les plus pauvres, grâce à des subventions et des dons en argent et matériaux.

http://cadc.auburn.edu/rural-studio/Default.aspx4 

 

Rural Studio : une oeuvre architecturale et sociale - Dessins, plans, récupération des matériaux... Les étudiants sont placés au coeur de chaque étape de la construction.

http://www.maisonapart.com/edito/immobilier-rural-studio---une-oeuvre-architecturale-et-social-1402.php 

Rural Studio

http://cadc.auburn.edu/rural-studio/Default.aspx 

http://www.ruralstudio.com 

Newbern Campus //

Rural Studio // P.O. Box 278 // Newbern, AL 36765

T. 334.624.4483 // F. 334.624.6015 // E. rstudio @@@ auburn.edu

 

Video- Loft House Time Lapse Rural Studio

http://www.youtube.com/watch?v=7gDoG2zeh1s 

Video - 32K Infomercial - $20K House -Version 3

http://www.youtube.com/watch?v=maRhq-wgenk 

Video - Juanita's House Time Lapse

http://www.youtube.com/watch?v=XM0cLqa5ZCc 

 

Rural Studio : de l’enseignement, certes, mais surtout une vraie leçon de vie pour des étudiants d’Auburn aux Etats-Unis qui apprennent leur futur métier d’architecte de manière concrète, en construisant des maisons durables pour les mal-logés. Découvrez ce premier portrait de nommé au Prix 2008 d’architecture durable.

 

C’est au cœur d’un des états les plus pauvres des Etats-Unis, l’Alabama, que le programme Rural Studio a pris place il y a une quinzaine d’années. Samuel Mockbee, professeur d’architecture à l’Université d’Auburn décide de lancer un cours d’un genre un peu particulier, à la dimension humaine indéniable : la construction de maisons pour les mal-logés du comté de Hale, pour lesquelles les étudiants prennent en main le projet de A à Z. Dessiner les plans en concertation avec les habitants, lever des fonds, récupérer des matériaux, trouver du matériel et construire à proprement dit... L’expérience est plus qu’enrichissante !

 

A la mort de Samuel Mockbee, Andrew Freear lui succède en 2001 à la tête du Rural Studio, sans en altérer l’esprit, bien au contraire. "Les bonnes idées ne meurent pas", rappelle-t-il. Il veut faire de cette aventure un dispositif clé du redéveloppement de la région. "Chez nous, la ‘sustainability’ (durabilité, ndlr) se comprend avec un petit ‘s’" dénonce l’architecte. Durant leur formation de cinq ans, les étudiants sont donc ici amenés à une approche plus humaine de leur discipline "ils doivent se salir les mains" explique Andrew Freear, tout en explorant le rôle des maisons. "On leur suggère que construire est un privilège" précise-t-il.

"Faire quelque chose de durable en mettant l’accent sur le local"

 

Dans ce comté où humilité comme bonheur simple sont de mises, 16.000 habitants cohabitent, dont 35% sous le seuil de pauvreté. Les étudiants apprennent à les connaître et à répondre au mieux à leurs besoins. Ingéniosité, débrouillardise, solidarité mais aussi compétences techniques exacerbées et indéniables, caractérisent les équipes formées pour l’occasion. A trois ou quatre par projets, c’est plus qu’aux côtés, c’est avec les familles que ces jeunes entre 20 et 25 ans œuvrent à leur bâtir un logement. Chacun met ainsi la main à la patte. Avec comme matériau principal : le recyclage. Les moyens manquent ? Qu’à cela ne tienne : tôle, bois, carrés de moquette, paille, vitres de voitures... Rien ne se crée, tout se transforme... Et tout se récupère ! Au final, des habitants retrouvent la dignité d’un toit correct à la construction duquel ils ont participé et les étudiants ont appris leur métier. Ils connaissent ainsi l’expérience unique de comprendre de bout en bout les différentes étapes d’un projet, tout en œuvrant au bien commun. En filigrane, un message clair : "Faire quelque chose de durable en mettant l’accent sur le local."

 

Le Rural Studio réalise également des bâtiments publics : églises, caserne de pompiers ou encore pavillon, pont couvert, sentier, tour d’observation et toilettes publiques dans un parc... Avec toujours cette idée que tout bâtiment redonne une identité à la population. La dynamique sociale est lancée ! Une telle implication humaine qui explique la nomination du Rural Studio au Prix 2008 de l’architecture durable, une occasion formidable de faire connaître cette initiative unique.

------------------------------------------------------------------------

Just Build It! The Buildings Of The Rural Studio

Le 2008-01-19

Source: http://www.actuphoto.com/2388-just-build-it-the-buildings-of-the-rural-studio.html 

 

Just Build It! The Buildings Of The Rural Studio - Intro Hale County, Alabama – une région des Etats-Unis où 40% de la population vit sous le seuil de pauvreté, des contrées oubliées où les constructions des premiers colons jouxtent des bâtiments ordinaires et plus récents. Les bidonvilles s’étendent à côté des grands étangs des producteurs industriels de poissons-chats, des assemblements disparates de mobile homes entourés par des véhicules rouillés et des cabanes à moitié en ruine constituent les derniers vestiges d'une région agricole jadis florissante.

Le Hale County (comté de Hale) est le district choisi par Samuel Mockbee (1944-2001) et Dennis K. Ruth pour fonder le Rural Studio au début des années 1990. Depuis lors, des étudiants de l'Université d'Auburn continuent à concevoir et à construire des maisons unifamiliales simples mais novatrices, des centres communautaires, des églises et des infrastructures sportives pour les habitants les plus démunis du Hale County. Parallèlement, quelques vingt bâtiments et plusieurs aménagements ont été réalisés grâce à des matériaux offerts et recyclés : traverses de chemins de fer, anciennes briques, bois de construction usé, pneus de voiture et plaques minéralogiques, balles de foin, cartons ou bouteilles colorées.

 

Une architecture imaginative témoignant d’un engagement social et écologique durable a vu le jour sur les terrains vagues de l'Alabama, à proximité des "trésors" de l'architecture vedette internationale que les médias mettent en exergue. Le Rural Studio propose aux étudiants en architecture un programme s'écartant du cursus académique abstrait, en leur apprenant à composer avec les problèmes de la vie réelle. En tant que projet, le Rural Studio combine un travail utile pour la communauté à un cours d'architecture remanié touchant à la pratique architecturale réelle. "Cela reste un parcours pédagogique basé sur un programme scolaire", souligne Mockbee. "Nous ne sommes ni des entrepreneurs, ni des architectes ni de généreux philanthropes. Il s'agit d’enseigner aux étudiants la pratique et l'art de l'architecture."Mockbee affirme que le Rural Studio extrait l'enseignement de son cadre théorique pour le transformer en réalité concrète, et démontre ainsi aux étudiants à quel point l'architecture peut changer la vie : "Grâce à leurs efforts et à leur imagination", affirme Mockbee, "les étudiants produisent de merveilleuses créations d'un point de vue architectural, social, politique, environnemental et esthétique. Telle est la mission du Rural Studio.

 

" Cette exposition permet au visiteur de se plonger dans le monde autarcique du Rural Studio, à l'écart de la civilisation, où est formée une nouvelle génération d'étudiants qui deviendront des architectes dévoués, conscients de leur responsabilité sociale. Des informations contextuelles détaillées expliquent la situation dans l’Etat d’Alabama, son passé et son présent, les conflits sociaux inhérents à la région ainsi que ses inégalités. Dans un moment de prospérité, alors que l’attention architecturale se concentre sur de grands projets urbains, Rural Studio, « Taliesin du Sud » comme l’appelle Mockbee, propose une expérience éducative et un aiguillon pour la profession d’architecte. Cette année, le CIVA a le plaisir d’accueillir une exposition consacrée au travail et à l’engagement de l’architecte américain Samuel Mockbee (1944-2001).

 

Cette exposition admirable a été conçue, réalisée et présentée pour la première fois à l’Architekturzentrum à Vienne en 2003. Samuel Mockbee et le Rural Studio Samuel Mockbee et Denis K. Ruth ont fondé le Rural Studio à Hale County en Alabama au début des années ’90. Hale County, région des Etats-Unis où la pauvreté touche 40% de la population est un endroit oublié où les constructions des premiers habitants représentent un assemblage de maisonsbanales et modernes. Shanty towns se situe le long de vastes bassins d’élevages industriels de poissons-chats, d’arrangements aléatoires de maisons mobiles entourées de voitures rouillées et de carlingues semi-abandonnées, vestiges de ce qui fut autrefois une région agricole en pleine expansion.

 

Dès la création du Rural Studio, les étudiants en architecture de l’Université d’Auburn (Alabama) ont eu l’opportunité inespérée de répondre à une demande sociale en participant à la réalisation de maisons unifamiliales simples mais inventives, de centres sociaux, d’églises, d’espaces réservés au sport et de bâtiments à l’attention des résidents les plus démunis de ce comté. A terme, une vingtaine de constructions ont été élaborées et des transformations ont été exécutées sur base de matériaux récupérés et recyclés tels que des voitures de trains couchettes, de vieilles briques, des bois provenant de constructions antérieures, des pneus de voitures, ainsi que des plaques minéralogiques, des meules de foin, des cartons ou encore des bouteilles de couleur.

Cette architecture imaginative démontre l’engagement social et écologique qui a été réalisé dans ce « no man’s land » bien au-delà des « perles » des stars internationales de l’architecture, points de mire des médias. Rural Studio offre un programme aux étudiants en architecture très éloigné des cursus scolaires conventionnels, les formant à devoir prendre en compte dans leur démarche les problèmes réels de la vie. L’ambition du Rural Studio est avant tout de conjuguer le travail utile pour la communauté résidante et l’apprentissage de l’architecture sur base d’une pratique réelle : « Cela reste néanmoins un programme éducatif qui rentre dans le cadre de la formation et de l’apprentissage des étudiants », insiste Mockbee, « nous ne sommes pas des entrepreneurs, nous ne sommes ni architectes, ni philanthropes ».

 

Selon Mockbee, Rural Studio sort l’éducation du royaume de la théorie, la rend réelle et met en évidence auprès des étudiants l’évolution constante de l’architecture : « A travers leurs propres efforts et imagination », dit Mockbee, « les étudiants créent des choses merveilleuses – architecturalement, socialement, politiquement, esthétiquement et tenant compte de l’environnement. C’est cela la véritable mission du Rural Studio ». La nature de ce programme éducatif ainsi que le sens des responsabilités sociales qu’il génère est un exemple à part entière de ce que l’on peut nommer « la nouvelle nécessité en architecture ». Exposition L’exposition permet d’appréhender et de pénétrer dans le monde « auto-suffisant » de Rural Studio. C’est une sorte de coupure avec la civilisation à travers laquelle une nouvelle génération est instruite pour devenir des architectes consacrés et conscients de leur responsabilité sociale. L’importante documentation expose la situation telle qu’elle est en Alabama, son histoire et son présent, les conflits sociaux inhérents ainsi que les inégalités.

 

Le phénomène « Rural Studio » est présenté sous forme de grands collages de photographies, de plans et croquis, de modèles, de vidéos et interviews d’étudiants démontrant la pleine portée de leur travail et l’interaction entre l’utilisation novatrice des matériaux réutilisés, l’engagement social et la pratique architecturale.

--------------------------------------

In 1993, two Auburn University architecture professors, Dennis K. Ruth and the late Samuel Mockbee, established the Auburn University Rural Studio in western Alabama within the university’s School of Architecture. The Rural Studio, conceived as a strategy to improve the living conditions in rural Alabama while imparting practical experience to architecture students, completed its first project in 1994. In 2000, Andrew Freear was hired as thesis professor, and upon Mockbee’s death, succeeded him as director while continuing to teach thesis. Under his guidance the focus has shifted from the design and construction of small homes to larger community projects.

 

The 20khouse - TwentyK House - Will Holman is a designer from Towson, Maryland. He graduated from Virginia Tech with a degree in architecture in 2007, and is currently studying at the Rural Studio, in Newbern, Alabama.

http://www.wholman.com/index.php?/architecture/20k-house-90/ 

http://blogs.cadc.auburn.edu/rural-studio/2009Blogs/20khouse9/ 

 

 

Précédente Accueil Remonter Suivante

up

 Contact pour envoyer votre contribution:  <  <  lreyam <@@@> gmail.com    > >  R. Mayerl

(fichiers word, pdf, , textes, images, vidéos, références, contacts, bibliographie, lien ... )

Précisez bien la page (titre, dossier, adresse URL via "Propriétés" dans votre navigateur)

 
 Vos commentaires :

 





 

up