http://www.habiter-autrement.org News > Co-housing >

Tendances


 

Précédente Accueil Remonter Suivante

26-01-2015  

Quelques exemples de co-housing

-----------------------------------------------------------------------------------------------

CoHousing Research and education (G. Meltzer
 

This site focuses on cohousing research and education. It presents cohousing-related research data and previously published journal articles and conference papers.  It includes a listing of local (i.e. Australian) cohousing groups and consideration of cohousing-based student projects within architectural education. 

Cohousing is a new type of cooperative housing first developed (in the70s) in Denmark and the Netherlands. It spread rapidly to other Northern European countries and more recently (in the 90s) has taken root in the United States and Canada. Cohousing integrates autonomous private dwellings with shared utilities and recreational facilities such as kitchens, dining halls, workshops and children's play facilities. Cohousing residents comprise an intentional community. They choose to live together and to share property and resources.  They develop a rich social life that includes regular shared meals.  They aspire to meaningful social relations and a strong 'sense of community'. 

In Denmark where there are now some hundreds of cohousing projects, Bofællesskaber as they are known, are a genuine housing option.  In North America about fifty communities have been established in the last decade. Although the number of cohousing residents is still minuscule they have recently attracted wide-spread public interest and received intense media coverage.  In Australia, only one project has been realized although many groups have formed for the purpose.  The reasons for cohousing being slow to start here are very complex. They include attitudinal, political and economic factors.  Environmental and social concerns are less of an imperative than  in Europe or the US.  Australians are a complacent lot!

 Graham Meltzer,   July 1999.
------------------------------------------------------------------------------ 
Zegg Community (Allemagne) 

ZEGG -Center for Experimental Culture Design ZEGG is the German abbreviation for "The Center for Experimental Culture Design." ZEGG is an experimental space for the creation of a new cultural model. Our  goal is to explore and pass on the spiritual and practical knowledge for the building of a vivid, humane and nonviolent culture. ZEGG is an international meeting point and networking hub for committed individuals, community projects, researchers and peaceworkers. ZEGG is a study center for new solutions in the area of social structures, of love, of child-rearing, for research in ecology, and of autonomy and survival skills. ZEGG was started in 1991 at a 45 acre site in Belzig, 80 km southwest of Berlin. What  are the goals of ZEGG? The friends and residents of ZEGG have one major cultural idea in common: Friendship between man and woman and concern for all life on earth. In pursuing this goal the community focuses its research on key questions such as: o What are solutions for the inner and outer crisis of the human being? o    Is there a way to live together, which is not based on competition and fear, but on curiosity, contact, knowledge and love? Living together includes all relationships, those between human beings as well as relationships with animals, with nature and with the spiritual world. o    Is there a way of living together where the loving attention of one person to another no longer causes so much jealousy and fear of abandonment in a third person? o What does the human being need in terms of practical knowledge, and just as important, what inner qualities are needed to be able to live an ecologically sane and nonviolent life? o How could such cultural catalysts have an effect in the     world? ZEGG is a Community Project ZEGG is a community of 75 adults and children.  Community is a form of living that embraces the human being in its totality, in its longing for meaning, for stability in love, for a fulfilling sex life, for solidarity and friendship, for a satisfying profession and for spiritual connectedness.

 

The members of the community compliment and support each other. Personal growth means development of individual freedom and self- responsibility as well as the empowerment of the ability to love and compassion for all of life. ZEGG is a place where tools of community building are explored and passed on. ZEGG is a Place for Love To free sensual, spiritual and sexual love from fear of abandonment, jealousy and competition, relationships need  integration into the bigger social system of a community, in which truthful communication is a common goal. ZEGG offers the possibility to study love,  and what it needs to stay alive. We give this issue the necessary spiritual,  political and historical context, which is, besides the individual aspect,  essential for the developing of a new vision for love. ZEGG Is a Training Center Solutions for aspects of today's global and human crisis are suggested from ecological research, from ancient knowledge of indigenous peoples, from the work of many individual scientists, artists, alternative projects and from research laboratories around the world.Contact and media information: Ina Meyer-Stoll (Phone -59530)  Email: zeggpol@@@zegg.dinoco.de

------------------------------------------------------------------------------ 

A'penhuys CoHousing (Belgique) 

 

Wie zijn we?

        A’penhuys is een vereniging voor mensen met interesse voor centraal wonen, woongroepen of gemeenschapswonen. De groep bestaat uit mensen van de provincie Antwerpen en ook daarbuiten, die samen verscheidene woonprojecten willen opzetten of ondersteunen, en gestalte willen geven aan uiteenlopende ideeën, wensen en dromen. Dromen over kastelen, oude kloosters, collectieve boerderijen, ecologische leembouw, kunstenaarscommunes, pleintjes in de stad, zelfvoorziening, stadskern-vernieuwing, spirituele gemeenschappen, gezamenlijke nieuwbouw, geëngageerd buurtwerk of heel gewoon gezellig samenwonen.

 

Waar komen we vandaan?

        Op 12 december 1998 organiseerde Elcker-ik Leuven een studiedag rond Anders Wonen. Uit die studiedag heeft zich een groep gevormd van 12 mensen uit het Antwerpse, die het eerste jaar aan de weg hebben getimmerd. Sindsdien zijn we al een hele weg gegaan en is de vereniging stevig uitgegroeid.

 

4. project “Cohousing West-Brabant”

Wij willen graag een cohousing project in eigen beheer opzetten in Zuidwest-Brabant (tussen Dilbeek, Halle, Edingen en Ninove).

Misschien hebt u ook belangstelling ?
In de eerste fase zoeken we een gemotiveerde kerngroep van een 10-tal mensen te vormen om samen het project te starten.

Vind je ook dat leven in een ééngezinswoning beperkt en soms vereenzamend is? Wil jij ook meer verbondenheid, wil je het gevoel van stamverband, wil je genieten van gezelligheid en samenhorigheid?

Blijkbaar leeft dit soort bedenkingen al bij heel wat mensen. En bij sommigen komt het van denken tot doen, tot het opbouwen van vernieuwende projecten. Pioniers op dit gebied waren de Denen die reeds een 20-tal jaren geleden begonnen met woongroepen, de zogeheten ‘cohousing communities’. Intussen is hun manier van samenwonen een groot succes gebleken, met navolging in hun land en over de gehele wereld.

 

6. Voor meer info  kan je contact opnemen met:

- Luk Jonckheere, 052/34.17.48 (tel+fax), mailto : l.jonckheere@ping.be  

  Breutheide 13, 2890 Lippelo (persverantwoordelijke, eindredactie A’penhuyskrant)

- Jan Hellebaut, Belfaststr 7, 2030, A'pen, tel : 03/544.99.51

- Luc Rombouts, 03/238.71.11 (tel+fax), De Burburestraat 11, 2000 Antwerpen (secretariaat)  e-mail : atelier.luka@@@ planetinternet.be

------------------------------------------------------------------------------ 

East Bay CoHousing (U.S.A.) 

A group of households and individuals working together to create a residential community  in the urban East Bay region  of the San Francisco Bay Area.

The mission of East Bay Cohousing is to develop a cohousing community in the urban East Bay (the area from Oakland through Richmond) based upon the following shared goals and values:

  • Approximately 25 households;

  • Private unit ownership with shared, smoke-free common space and common meals;

  • Desire for an environmentally sustainable lifestyle;

  • Within 1/2 mile of a BART station and/or 1/4 mile of a major AC Transit corridor;

  • Desire to live in an intentional community;

  • Consideration, kindness, and respect toward other community members;

  • Willingness to compromise, cooperate, share leadership, and make decisions by consensus.

East Bay Cohousing began meeting in November 1998. Our membership is active and committed to creating a warm, vibrant residential community within a few years. We are currently in the planning and site search phase and meet for bi-monthly general meetings and regular committee meetings. One general meeting a month is a potluck. Our committees include:

  • Development,

  • Operations, and

  • People.

East Bay Cohousing is currently recruiting new members. Regularly-scheduled orientations are available for interested households and individuals.

To learn more about us, please visit our website at 

http://www.ebcoho.org/index.html

email  ebcoho@@@ebcoho.org

------------------------------------------------------------------------------ 

Lebensgarten Steyerberg (Allemagne) 

http://www.lebensgarten.de/ 

 

We are a community of over 70 active members, registered as a charitable associationin spring 1986 with the educational aim to live with each other in harmony with nature in a creative and tolerant manner

About us

Brought together by a desire to live in a communal way in 1985, a group started to fill with new life an empty settlement of approx. 4.5 hectares. This had originally been built for women workers for an ammunition factory during the Third Reich. The group has grown since to approx. 150 persons, 50 of which are children and youth. This community is called Lebensgarten and is situated in Steyerberg, Lower Saxony between Bremen and Hanover in the southern part of Nienburg County. The settlement consists of 44 terraced houses, a seminar building (Heilhaus) and a large central building with West Wing, Great Hall and East Wing. Its terraced houses as private dwellings have been renovated according to the principles of building biology as also most of the central building as a community centre. All members are responsible for their own individual economy.


The elements of community glue:
Respect for the creation
Social cohension
New forms of conflict resolution - mediation
Experiences of inner reflections - meditation
Ecology in everyday life

 

About our community glue:

we try to live harmoniously with each other and with the natural environment. We practice neighbourly contacts and have lots of communal festivals and parties. If we choose, each morning we can participate in meditation, chanting and circle dancing. We help each other in rearing the children, in health matters, in times of crises, also we support each other as we grow old and in preparation for death.

Lebensgarten Steyerberg e.V., Ginsterweg 3, D-31595 Steyerberg

Office hours Mo - Fr 10 - 12 and Tue 18 - 20
Tel +495764 / 2370, Fax +495764 / 2578
lebensgarten_ev@@@t-online.de  
 http://www.lebensgarten.de/ 

Der Lebensgarten Steyerberg e.V. ist eine Dorfgemeinschaft.
Grundlage unseres Zusammenlebens an diesem Ort ist der Wunsch, ein harmonisches Zusammenleben miteinander und mit der umgebenden Natur zu entwickeln

------------------------------------------------------------------------------ 

Hepsilone (Habitat Groupé à Louvain-la-Neuve) 

 

Si vous êtes de ceux qui s'intéressent à des formes originales de solidarité, vous ne manquerez pas d' être interpellés par la notion d' « habitat groupé ».  Ce type d'habitat, bien que peu connu, n'est ni récent ni spécifique à nos pays.  II est par contre, sous diverses formes, en croissance car il apporte un certain nombre de solutions à des problèmes quotidiens qui se posent aujourd'hui.

Habitat groupé : Lignes de force

Au départ de quelques réalisations concrètes et à la demande de la fondation Roi Baudouin, le Centre de Recherche en Architecture a dégagé les lignes de force justifiant l' habitat groupé :

 

• des réactions à la solitude, l`anonymat, l'individualisme excessif,

• l'impossibilité d'acquérir espace et/ou services,

• la volonté de réinventer des solidarités partielles,

• des prises de décision communes,

• des solutions architecturales adaptées à chaque groupe,

• la participation des habitants à toutes les phases du projet.

 

Comme on le voit, l'habitat groupé n’est ni un simple chantier commun, ni une communauté dans laquelle le groupe est l'élément central.

II se situe au milieu de ces deux notions en laissant la place centrale à des individus qui décident de se concerter sur des points préalablement définis.  Ils !es amèneront à entretenir des relations, même après l'achèvement des constructions. L’aspect le plus visible du maintien des relations est généralement la réalisation, à côté des maisons individuelles, d'un lieu commun géré par l'ensemble des habitants.  De manière moins visible, ce sont des actes quotidiens aussi différents que de conduire ou reprendre les enfants à l'école ou d'aider un habitant en situation difficile.  Cela Peut également déboucher sur un effet multiplicateur permettant la prise en charge de projets de solidarité impossibles à mener seul.

 

En résumé, l'habitat groupé est un projet de solidarité basé sur les individus qui y participent et qui s'inscrit dans la durée par les relations qu'ils s'engagent à entretenir.

 

Et Hepsilone, qu'en est-il ?

Né en 1996, à l'initiative de quelques familles, le projet HEPSILONE vise la création d'un lieu de vie convivial, ouvert sur l'extérieur.  II ambitionne de favoriser l'entraide, les rencontres et les échanges au quotidien, tout en préservant la vie privée, l'espace et l'identité de chacun. Ouvert, le projet se veut accessible à un large éventail de familles désireuses de s'engager dans une forme originale de solidarité.

 

Louvain-la-Neuve, lieu de vie à la fois urbain et piétonnier, s'imposa d'emblée comme cadre idéal pour le projet.

La visite d'autres habitats groupés fut la première étape passionnante du processus : ° « La Placette » à Wezembeek-Oppem, « Le Hameau » â Rosières, « Le Béguinage » à Louvain-la-Neuve et l'habitat groupé de Braine l'Alleud. Monsieur Thierry Lamy, architecte de « La Placette » et des « Arbrelles »  à Braine-le-Château, fut choisi comme futur architecte du projet en raison de sa grande expérience des habitats groupés et de Louvain-la-Neuve.  Parallèlement à ces rencontres, des démarches furent entamées auprès des services compétents de l’Université.

 

Son intérêt marqué pour ce type de démarche et le rayonnement qu'il peut susciter sur son quartier d’implantation conduit le Service de Promotion et de Gestion Urbaine (S.P.G.U.) à envoyer le25 mars 1998 à toutes les personnes en attente d'un terrain à Louvain-la-Neuve une lettre les informant du projet.

 

Le S.P.G.U. écrit : " Fidèles à une politique d'acceuil de formules d'habitat originales, nous avons décidé d'étudier un projet d'habitat groupé sur une double parcelle, initialement prévue pour une promotion immobilière classique.  Ce projet devrait accueillir entre 10 et 14 unités de logement.

 

Où en est le projet aujourd'hui ?

Inscrit dans le cadre du futur quartier de Bruyères VIII, le terrain proposé par l'Université se trouve à front de l'avenue des Arts.  II est constitué de deux parcelles séparées par un piétonnier dont le groupe compte aménager les abords de manière à lui donner une fonction de lieu de rencontre à l'instar d'une place publique.

 

Quant au groupe, il s'est étoffé.  Les rencontres successives avec des familles intéressées ont permis l'extension du noyau de base.

 

Le fait que le groupe converge de plus en plus vers son nombre idéal a permis de pousser plus loin la réflexion.  Les premières commissions ont été lancées et les discussions générales ont dépassé le stade de la présentation du projet.

 

Les premiers travaux du groupe se sont focalisés sur trois aspects : l'aménagement de l'espace en général et de la maison commune en particulier; la charte fondatrice du projet et l'avancement des autorisations.

 

L'aménagement de l'espace est le fruit d'échanges réguliers, notamment avec l'architecte Thierry Lamy qui connaît ce type d'habitat.  Le choix d'un seul architecte pour l'ensemble permet de donner une cohérence urbanistique, et le fait que les familles l'aient déjà rencontré de manière particulière lui a notamment permis de mieux cerner les attentes de chacun et de faire une première esquisse. Dans le même temps, une commission portant sur la maison commune s'est mise en place avec pour mission de proposer à l'ensemble du groupe des affectations possibles.

 

La charte de base qui pose les grands principes du projet est discutée et devra aboutir à un document définissant par exemple le mode de gestion de la maison commune ou encore la façon dont les décisions se prendront au sein de l'habitat.

 

Quand aux autorisations, il apparaît qu'il existe des vues différentes au sujet des espaces de circulation.  Ceci conduit à ce qu'aucune date ne puisse actuellement être donnée pour l'obtention de l'autorisation de lotir Cette situation qui vaut pour l'ensemble de Bruyères VIII n'est pas sans poser des problèmes pour la constitution du groupe.  Si les délais devaient s'allonger sans qu'il ne soit possible d'obtenir plus d’informations sur le moment où un déblocage pourrait se produire, il est possible que certaines familles soient obligées, pour diverses raisons, d'abandonner le projet, ce qui pourrait conduire à sa disparition.

 

Un groupe s'est constitué peur chercher avec les autorités responsables des solutions permettant de ne pas briser la dynamique du groupe.

 

Maison commune

Une salle de quartier, pourquoi, pour qui, comment

Soucieux d'ouvrir le projet sur le quartier, de faire de l'habitat groupé un lieu de convergence et non une citadelle, il a été choisi d'y inclure une salle de quartier. Cette salle sera construite en même temps que les habitations.  Elle sera financée et gérée par le "groupe Hepsilone qui veillera tout particulièrement a éviter les désagréments qui pourraient être liés à la vie du lieu. 

Elle pourra accueillir en priorité les activités relatives à la vie du quartier (comité de quartier, fêtes,...) et de ses habitants (anniversaires, communions,...). Les activités culturelles seront tes bienvenues (cours de musique, de dessin, expositions,...). Elle sera aussi un lieu d' échanges et de débats [mirai conférences, z soi rées â thème, groupes ce réflexion,...).

 

 Habitat groupé  « La Placette »  Wezembeek-Opperm (1985)

Le besoin d'un tel espace est patent dans le quartier, qui ne compte à ce jour aucun lieu à vocation collective.  En outre, en mettant à la disposition d'un quartier en plein développement un lieu de rencontre convivial et accueillant, nous pouvons participer a l'élaboration de son identité.

 

Hepsilone au futur

Concrètement, chaque unité disposera de son jardin et de son habitation construite en fonction de ses moyens, besoins et des contraintes d'implantation. Un espace commun et une maison commune financée par les membres constitueront des espaces d'activités impliquant le groupe, le quartier voire des tiers.

Les rencontres successives des participants contribueront à mieux penser les habitations.  Contrairement à ce que l'on pourrait croire, construire ensemble contribue à protéger l'individualité.  Par exemple la disposition spatiale et les vues seront concertées et non imposées comme ce serait le cas de maisons conçues individuellement.

A terme, ce sont une douzaine d'habitations et une maison commune qui seront construites.  Elles seront habitées par un peu plus de 20 adultes et 30 enfants.

 

Adresses de contact

Cathy et Olivier FRANCE

Hugues et Viricianne PEETERS - HANSSENS

B1348  Louvain-La-Neuve

 

Précédente Accueil Remonter Suivante

up

 Contact pour envoyer votre contribution:  <  <  lreyam <@@@> gmail.com    > >  R. Mayerl
(fichiers word, pdf, , textes, images, vidéos, références, contacts, bibliographie, lien ... )
Précisez bien la page (titre, dossier, adresse URL via "Propriétés" dans votre navigateur)
 

up